Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par L > La définition de linguistique


La définition de Linguistique


La linguistique est une science qui a pour objet l'étude du langage et des langues.


La naissance de la linguistique moderne

Le terme de linguistique recouvre une très grande diversité d'acceptions. Par ailleurs, l'étude scientifique du langage en tant que phénomène spécifiquement humain requiert une analyse particulière des présupposés épistémologiques et des méthodes toutes spécifiques. Délimiter le champ d'investigation, définir des procédures adéquates, aboutir à une explication globale, tels sont les objectifs de la linguistique depuis les années 1920. En effet, la date généralement donnée pour la naissance de la linguistique moderne est celle de la publication du Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure, en 1916.


La spécificité de la linguistique

La définition du terme linguistique en tant que science du langage génère une certaine ambiguïté. Le concept de langage, qui s'applique à cette capacité spécifique à l'espèce humaine de pouvoir communiquer au moyen d'un système de signes vocaux, couvre un champ d'investigation très vaste. À la différence de ce qui se passe pour les sciences de la nature, l'objet visé ne se présente pas au linguiste comme un donné a priori, mais il est créé a posteriori par le point de vue dont le chercheur doit définir la spécificité.
Dès lors, à la différence des disciplines voisines, la linguistique définit ce qui constitue l'objet de sa recherche. Aussi, elle se distingue de la philosophie du langage dans la mesure où elle ne se préoccupe pas des relations qui unissent le langage, la pensée et le monde. Elle se démarque également de la philologie, puisqu'elle se donne pour fin la description du fonctionnement de son objet tel qu'il se présente à l'utilisateur dans le temps de l'expérimentation. De même, elle ne se reconnaît pas dans les sciences qui se préoccupent de phonation ou d'audition, ni dans celles qui étudient la relation de l'individu au langage (c'est-à-dire, la sociolinguistique et la psycholinguistique). Enfin elle écarte de son champ de recherche les aspects psychophysiologiques du langage.


Les domaines de la linguistique

Finalement, ce qui intéresse la linguistique générale, c'est le système abstrait dont elle postule l'existence (la langue) et dont elle tente de saisir le fonctionnement par le biais de ses recherches en phonologie et en syntaxe. Toutefois, le développement et l'approfondissement des recherches ont élargi le domaine préalablement circonscrit. Ainsi, le linguiste se trouve confronté à un certain nombre d'aspects antérieurement écartés, tels que la sémantique, l'énonciation, ou la pragmatique, qu'il s'efforce d'intégrer à la théorie.
Parallèlement, l'exploitation de ces travaux donne naissance à une linguistique appliquée (par exemple, la traduction automatique, la psychologie de l'acquisition du langage, la psycholinguistique, la sociolinguistique, etc...).


Autres termes psychologiques :