Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par L > La définition de leurre


La définition de Leurre


Une leurre est une imitation, le plus souvent simplifiée, d'une configuration perceptive dont on fait l'hypothèse qu'elle appartient au monde propre d'un animal.


La réponse de l'animal face à un leurre

De façon générale, l'efficacité du leurre montre qu'un acte appartenant au comportement normal de l'espèce peut apparaître en présence d'une forme qui n'est qu'une approximation grossière de son objet naturel. Aussi, on peut distinguer des degrés dans la précision de cette approximation, et dans le niveau de motivation.
Plus précisément, pour Konrad Lorenz et Nikolaas Tinbergen, l'apparition d'une réponse au leurre témoigne de l'existence d'un mécanisme inné de déclenchement qui associe une forme déclencheur génétiquement codée à un pattern d'action spécifique.


L'importance du contexte dans l'efficacité du leurre

Dans les conditions de nature, le leurre est parfois utilisé efficacement, comme attractant (appeau, signal chimique, etc...) ou comme répulsif (cris d'alarme, signaux chimiques, etc...). Mais le déroulement d'un comportement naturel dépend aussi d'éléments contextuels. Plus précisément, tout contexte trop inadéquat bloque le comportement, même en présence de leurres qui seraient efficaces dans un milieu appauvri ou lors de leur première présentation.
Par ailleurs, les diverses expériences de leurre ont montré que:

  • La mise en route du comportement est fondamentalement endogène. Plus précisément, la mise en route d'une motivation entraîne une préparation motrice qui se traduit par l'apparition graduée de l'acte dès qu'existe un minimum de coïncidence entre une forme rencontrée et la forme phylogénétiquement adaptée à ce comportement.

  • La relation d'un organisme avec son environnement peut faire l'économie de la notion de représentation d'objet et la remplacer par celle d'attribution à une forme d'une valence ou d'un pouvoir déclencheur. Le leurre est un cas limite où la structure artificielle, dans un milieu appauvri en stimulations, représente la seule approximation d'objet offerte à l'Animal et devient de ce fait le support de toute la signification que l'animal projette sur son environnement. Le leurre fonctionne alors comme une métonymie de la situation normale.

  • La réaction au leurre n'a ni la souplesse ni le caractère adaptatif d'une conduite développée dans l'environnement normal de l'espèce. Dans les conditions de son apparition, elle se présente sous une forme répétitive, au mieux vouée à l'extinction par habituation (par exemple, aux cris d'effroi diffusés par haut-parleur). Tout enrichissement de la situation rapproche la réaction leurrée d'une activité authentiquement fonctionnelle.

Le leurre chez l'être humain

Chez l'humain, le déclenchement par le leurre a été considéré par Jacques Lacan comme prototype du registre imaginaire. Celui-ci échoue à rencontrer le réel et se voue au caractère répétitif de la réponse au leurre.


Autres termes psychologiques :