Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par L > La définition de latéralisation


La définition de Latéralisation


La latéralisation désigne l'ensemble des processus qui introduisent une asymétrie anatomique, fonctionnelle ou comportementale entre deux systèmes symétriques. Par exemple, deux organes du corps globalement symétriques par rapport à un axe médian peuvent différer l'un de l'autre par certains aspects.


La latéralisation manuelle

Il s'agit du processus par lequel s'installe une différenciation entre les fonctions des deux mains. Cette différence peut être stable chez un individu ou dans une population. Par exemple, la saisie d'un petit objet à l'intérieur d'un récipient instable est latéralisée dans la population humaine, car la saisie est effectuée plus souvent par la main droite tandis que la main gauche maintient le récipient.


La latéralisation cérébrale

Même si les deux hémisphères cérébraux sont globalement symétriques, ils présentent néanmoins des asymétries anatomiques et fonctionnelles. En effet, parmi les fonctions cérébrales, certaines sont assurées par un hémisphère et non par l'autre. Par exemple, parmi les mécanismes impliqués dans les fonctions constitutives du langage, certains sont assurés par des régions du tissu nerveux cérébral de l'hémisphère gauche et non par les régions homologues droites. Inversement, certaines régions corticales de l'hémisphère droit sont impliquées dans la reconnaissance des visages tandis que leurs homologues gauches le sont moins ou effectuent ce travail de façon très différente.
Par ailleurs, bien qu'il existe de nombreuses asymétries anatomiques, comportementales et fonctionnelles chez de nombreuses espèces animales, certaines ne sont pas latéralisées de façon stable dans une espèce. Dans d'autres cas, une latéralisation est clairement plus fréquente que l'autre. Par exemple, la droiterie manuelle est plus fréquente dans l'espèce humaine que la gaucherie.


Le développement des asymétries fonctionnelles

De nombreuses asymétries cérébrales fonctionnelles (ou spécialisations fonctionnelles hémisphériques) sont présentes dès la petite enfance. Par exemple, la perception des sons du langage, la reconnaissance des visages, les différences de rôles entre main droite et main gauche apparaissent très tôt. Aussi, en cas d'accident cérébral précoce, ces fonctions peuvent se développer dans l'autre hémisphère, de façon plus ou moins réussie selon les cas.
Par ailleurs, les asymétries cérébrales fonctionnelles sont le résultat d'un ensemble de processus complexes de développement du cerveau prénataux et postnataux, encore mal connus. Plusieurs arguments plaident en faveur d'un contrôle génétique de la latéralisation manuelle. Cependant, on connaît mal les relations existant entre les différents biais latéralisés dans une espèce donnée.


Autres termes psychologiques :