Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par I > La définition de instinct


La définition de Instinct


L'instinct désigne l'ensemble des comportements animaux ou humains, caractéristiques d'une espèce, transmis par voie génétique et qui s'exprime en l'absence d'apprentissage.


L'instinct en éthologie

Les définitions successives proposées pour le mot instinct sont caractérisées par leur manque d'objectivité et de précision, si bien que, de nos jours, de nombreux spécialistes ont rejeté ce terme ou en ont évité l'emploi. Ainsi, les mécanistes ont développé dans ce but la notion de tropisme ou celle de réflexe pour expliquer les mécanismes comportementaux. Pour les objectivistes, l'acte instinctif doit être compris comme un ensemble de schémas moteurs commandés par des mécanismes innés de déclenchement, dont la mise en œuvre est liée à la perception de stimulus-signaux spécifiques dans le milieu extérieur.
Aujourd'hui, l'instinct se définit comme une connaissance qui n'a pas besoin d'être effectuée individuellement. Cette connaissance se manifeste sans apprentissage parce qu'elle est inscrite dans le patrimoine génétique de l'espèce. Par exemple, la direction des déplacements vers la mer de certains animaux des rivages, dès leur naissance, ou bien l'activité de vol chez l'oiseau. Les éthologistes considèrent actuellement l'acte instinctif comme une activité motrice ayant une composante génétique et dont la probabilité d'effection est fonction de la façon dont se sont déroulées l'embryogenèse et l'ontogenèse de l'individu, c'est-à-dire des conditions de maturation et de l'expérience vécue durant cette époque. De plus, on estime que le déroulement concret des activités instinctives n'est pas aussi stéréotypé qu'on l'avait cru. En effet, c'est le plan d'ensemble de telle ou telle activité qui est programmé et non les détails plus plastiques de sa réalisation.


L'instinct en psychanalyse

Si Sigmund Freud utilise parfois le terme allemand Instinkt pour désigner des schèmes phylogénétiques héréditaires, il use du terme Trieb pour ce qui concerne les processus tendant à la conservation de l'individu ou de l'espèce. Or ce dernier terme, qu'on a parfois traduit aussi par instinct, est plus justement traduit par pulsion. En effet, le terme instinct risquerait de faire méconnaître le caractère variable du but ou la contingence de l'objet dans la sexualité humaine.
Cependant, Jacques Lacan, qui accentue l'affinité de toute pulsion avec la mort, reprend le terme d'instinct en ce qui concerne l'instinct de vie, forme immortelle de la libido, qui est soustraite à l'être vivant et mortel dès lors qu'il est soumis au cycle de reproduction sexuée.


Autres termes psychologiques :