Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par I > La définition de inceste


La définition de Inceste


L'inceste désigne des relations sexuelles entre proches parents ou alliés dont le mariage est prohibé par la loi (par exemple, père et fille, mère et fils, frère et sœur, oncle et nièce, tante et neveu).


L'inceste en psychiatrie

Certains facteurs favorisent la réalisation de l'inceste:

  • l'isolement moral ou géographique,
  • la promiscuité,
  • l'alcoolisme,
  • une carence intellectuelle et culturelle.

Réprimé dans les conditions définies par les articles 331 et suivants du Code pénal, il peut entraîner la condamnation de son auteur à une peine de 20 ans de réclusion criminelle.
Souvent caché par le conjoint, les autres membres de la famille et par la victime elle-même, l'inceste est un viol provoquant de graves perturbations.


L'inceste en psychanalyse

Dans de nombreuses sociétés sont considérées comme incestueuses des relations entre de plus larges groupes de parents que les membres de la famille nucléaire (père, mère, fils, fille). Mais cela ne fait que confirmer l'universalité de l'interdit lui-même et sa force. L'interdit de l'inceste, loi universelle réglant dans toutes les sociétés les échanges matrimoniaux, est le principe fondateur du complexe d'œdipe. Selon Sigmund Freud, l'inceste est toujours inconsciemment désiré. Sa prohibition empêche pour l'être humain deux tendances fondamentales: tuer son père et épouser sa mère.
Dans les sociétés modernes et de type occidental, son champ d'application est restreint psychanalytiquement au triangle père-mère-enfant et sa fonction est intériorisée. Freud introduit dans Totem et Tabou (1912) le mythe originel du meurtre du père de la horde primitive, suivi de l'expiation des fils, pour rendre compte de l'intériorisation de cet interdit qui signe les débuts de la culture et de l'humanité comme telle.
Toutefois, cette conception est contestée par Claude Lévi-Strauss, dont les travaux permettent de saisir, d'un point de vue structural, le clivage du couple nature-culture auquel s'articule la prohibition de l'inceste. Celle-ci ne dépend pas toujours des degrés de parenté réels, mais du rapport social qui désigne certains individus au rang de père, mère, fils, sœur, etc... L'interdit de l'inceste est une règle qui a son origine dans la nature par son caractère d'universalité, mais qui se fonde dans la culture, où elle est structurée par le langage. Jacques Lacan reprend cette dernière thèse en précisant que l'enfant ne peut avoir accès au symbolique que par le concours de la loi édictée par le père, celle qui signifie l'interdit de l'inceste.


Autres termes psychologiques :