Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par H > La définition de hypnotique


La définition de Hypnotique


Un hypnotique est un médicament qui provoque, à dose thérapeutique, une sédation du système nerveux central, avec induction et maintien d'un sommeil proche du sommeil physiologique normal qui peut facilement être interrompu.


Les caractéristiques de l'hypnotique

Les caractéristiques recherchées pour un hypnotique idéal sont une absorption et une élimination rapides avec taux plasmatique efficace pendant la nuit uniquement. La tolérance, la dépendance et la toxicité sont les phénomènes indésirables.
Les hypnotiques représentent un groupe hétéroclite de substances. Cependant, en plus de l'effet recherché, ils possèdent pour la plupart des propriétés anxiolytiques et anticomitiales. Ces psycholeptiques peuvent être classés selon le métabolisme, le mode d'action, etc..., la classification selon la structure chimique en hypnotiques barbituriques et non barbituriques étant la plus classique.


Les barbituriques

Les barbituriques sont dérivés d'un produit synthétique dépourvu d'activité centrale, la mélanylurée (ou acide barbiturique), dont ils possèdent le noyau commun.
Leurs propriétés psychopharmacologiques sont définies par les différents radicaux latéraux (R). Ils peuvent provoquer un effet de la sédation au coma et constituent les anticonvulsivants classiques des épilepsies. Les barbituriques sont des dépresseurs centraux de la respiration (risque majeur dans les intoxications aiguës). Ils sont aussi de puissants inducteurs des enzymes hépatiques, d'où le phénomène de tolérance observé. L'absorption se fait par la muqueuse intestinale (de 30 minutes à 3 heures). Le métabolisme est hépatique et l'élimination, rénale. Le mode d'action serait lié à leur activité gabaergique.
Les principaux barbituriques utilisés en France sont l'amobarbital, le pentobarbital, le phénobarbital et le secobarbital, aussi bien seuls qu'associés.


Les non-barbituriques

Parmi les hypnotiques non-barbituriques, on peut citer:

  • Les benzodiazépines: elles représentent un groupe large de molécules dérivées d'un noyau complexe commun. Elles possèdent toutes des propriétés anxiolytiques, sédatives, myorelaxantes, anticonvulsivantes et ataxiques à des degrés variés. L'absorption se fait dans le tube digestif haut (de 30 minutes à 4 heures), et les benzodiazépines se lient aux protéines. Le mode d'action, qui a fait l'objet de multiples recherches, serait dû à une activité sur des récepteurs complexes benzodiazépiniques gabaergiques postsynaptiques. On décrit également le phénomène de dépendance. Les principales benzodiazépines utilisées comme hypnotiques sont le chlorazépate, le flunitrazépam, le nitrazépam et le triazolam.

  • Les autres hypnotiques non barbituriques: l'industrie pharmaceutique ne cesse de développer de nouveaux hypnotiques de mécanisme d'action encore mal connu. Parmi les hypnotiques classiques encore largement utilisés, citons les carbamates, dont le principal représentant est le méprobamate, la métaqualone, le glutéthimide et l'hydrate de chloral. Des phénothiazines comme l'alimémazine et la prométhazine ainsi que des neuroleptiques divers sont aussi prescrits comme des hypnotiques. Après les anxiolytiques, les hypnotiques constituent les psychotropes les plus consommés. Leurs indications, le choix du médicament, la conduite du traitement et ses implications diverses exigent un suivi médical attentif.

Autres termes psychologiques :