Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par H > La définition de hérédosyphilis


La définition de Hérédosyphilis


L'hérédosyphilis est le nom que l'on donnait autrefois à la syphilis.


Une notion assez floue

La notion d'hérédosyphilis, très répandue du début du XXe siècle jusqu'aux années 1940, notamment grâce aux travaux d'Alfred Fournier et de ses élèves, reste très floue chez les auteurs qui l'emploient. En effet, si la polémique sur l'origine infectieuse ou héréditaire de la syphilis a cessé dès 1905 avec la découverte du tréponème, la notion d'hérédosyphilis n'en continue pas moins de fonctionner en dehors de la problématique étiologique.
Parfois, et jusqu'à nos jours, elle est synonyme de syphilis congénitale, contractée par le fœtus pendant la grossesse. Parfois, elle est une entité morbide autonome, comprenant des signes extrêmement variés, au point que certains auteurs en font la première cause de mortalité infantile. Parfois enfin, elle est, comme la tuberculose et l'alcoolisme, facteur de dégénérescence, avec ses stigmates dystrophiques, sa constitution amoindrie et sa prédisposition à la folie.


La cause de diverses pathologies

Dans tous les cas, l'hérédosyphilis est mise en avant comme la cause de multiples pathologies:

  • états d'arriération,
  • paralysie générale juvénile,
  • troubles de la personnalité,
  • démence précoce, parfois dans un cadre général comme celui des psychoses hérédosyphilitiques de Régis.

En ce qui concerne le traitement, il ne diffère pas du traitement général de la syphilis (du mercure à la pénicilline en passant par les sels de bismuth et les arsénicaux), mais c'est la prévention de ce fléau social qui a le plus mobilisé les auteurs.


Autres termes psychologiques :