Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par G > La définition de gribouillage


La définition de Gribouillage


Le gribouillage désigne une activité graphique sans intention représentative, observable dès la fin de la première année.


L'évolution du gribouillage avec l'âge

Entre 1 an et 2 ans et demi, la forme des tracés évolue en fonction de celle du geste moteur et de son contrôle progressif par l'enfant. Le premier tracé résulte d'une rencontre fortuite entre un agent inscripteur et un plan, la difficulté étant de maintenir le contact avec le plan. Le geste est d'abord un simple mouvement oscillant et tournant obtenu par rotation du bras autour de l'épaule, accompagné de flexions suivies d'extensions de l'avant-bras. Ce geste produit des tracés amples plus ou moins incurvés qui s'enchaînent peu à peu pour constituer des balayages en va-et-vient. Par la suite, la coordination des rotations du coude et de l'épaule entraîne la production de gribouillages circulaires. Intervenant à son tour, la rotation du poignet permet l'exécution de boucles et de tracés cycloïdes.
À partir de 18 mois se développe le contrôle moteur de l'amplitude, de la vitesse et de la direction du geste, ainsi que le contrôle visuel. Quelques étapes décisives ont été observées dans le progrès des coordinations perceptivo-motrices. Un premier contrôle simple consiste à ramener la main à un tracé produit antérieurement. Cela permet de fermer une boucle et donc de dessiner une forme fermée et de faire rayonner plusieurs segments à partir d'une forme initiale.
Vers 3 ans, le contrôle double apparaît, avec la maîtrise des points de départ et d'arrivée. Désormais, l'enfant est capable de produire des traits discontinus, de longueur variable, selon plusieurs directions, courbes ou rectilignes, qu'il peut enchaîner et répéter avec plus ou moins de bonheur, et il peut enclore un espace. Ainsi, il dispose des instruments graphiques nécessaires pour dessiner et pour apprendre à écrire.


Autres termes psychologiques :