Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par G > La définition de gestalt-thérapie


La définition de Gestalt-thérapie


La gestalt-thérapie correspond à une psychothérapie fondée sur la notion que les troubles psychoaffectifs sont dus à des gestalts inachevées. Cette notion a été créée par Fritz Perls vers les années 1940 et s'est largement diffusée aux États-Unis à partir de 1960.


Le principe de la gestalt-thérapie

Pour se guérir, le patient doit vivre les conflits qu'il éprouve dans une sorte de psychodrame qu'il joue seul en mimant successivement les différents rôles de sa situation conflictuelle. Le groupe thérapeutique dans lequel il se trouve est à la fois le témoin et le public amplificateur de la décharge émotionnelle qui termine la séance. Celle-ci aura ainsi permis au patient de compléter les gestalts inachevées dans son histoire personnelle, et d'en prendre conscience à travers ses émotions et ses expressions corporelles. En effet, selon Perls, cette réacquisition du langage du corps est essentielle pour que le patient sorte de l'intellectualisme et retrouve son soi authentique, son unité et sa totalité individuelle.


L'évolution de la gestalt-thérapie

Perls faisait une sorte de synthèse entre les différents courants qui l'avaient marqué au cours de ses études médicales et psychiatriques en Allemagne et en Autriche:

  • La psychologie de la forme lorsqu'il était assistant de Kurt Goldstein à Francfort.
  • La psychanalyse lorsqu'il travailla avec Paul Schilder et qu'il connut Sigmund Freud à Vienne en 1930.
  • L'influence de la pensée de Wilhelm Reich dont il fut quelque temps l'analysant.

Perls a fini comme un grand gourou de la côte californienne ouverte alors à toutes les psychothérapies d'inspiration orientale et naturiste, tellement opposées à tout rationalisme et à toute explication logique qu'elles sont parfois devenues le support de véritables sectes religieuses. Mais ce n'est pas le cas de la gestalt-thérapie qui a retrouvé, notamment en France, de nouveaux praticiens qui en ont repris la théorisation sur des bases plus scientifiques.


Autres termes psychologiques :