Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par G > La définition de gaba


La définition de GABA



Un neuromédiateur

Le GABA (Acide gamma-amino-butyrique) est un neuromédiateur présent quasi exclusivement dans le cerveau. Il a un rôle inhibiteur sur l'activité des neurones. Son activité est perturbée par l'usage d'un grand nombre de psychotropes tels que les anxiolytiques, les hypnotiques, le cannabis et l'alcool.


L’omniprésence du GABA dans le cerveau

Présent dans 25 à 40% des neurones cérébraux, le GABA semble être, sur le plan quantitatif, le neuromédiateur prédominant du cerveau. L'un de ses récepteurs est un complexe incluant des sites de reconnaissance spécifiques pour divers psychotropes aux profils pharmacologiques différents, voire opposés.


La transmission GABAergique

Toute altération de la transmission GABAergique induit de graves perturbations de l'activité cérébrale. En effet, les substances qui diminuent globalement la transmission GABAergique (par exemple, celles qui bloquent la synthèse du neuromédiateur, celles qui bloquent les récepteurs GABA) favorisent l'apparition de convulsions épileptiques. À l'opposé, les substances qui augmentent la transmission du GABA sont, pour la plupart d'entre elles, anticonvulsivantes.


Le rôle essentiel du GABA

En fait, la propriété la plus remarquable des barbituriques et des benzodiazépines est qu'ils diminuent de façon notable les états d'anxiété, ce qui suggère que la transmission GABAergique, en général, et les récepteurs GABA sur lesquels agissent ces médicaments, en particulier, interviennent dans la genèse des états anxieux normaux et anormaux, et jouent un rôle fondamental dans la régulation des états émotifs. Par ailleurs, une augmentation importante de la transmission GABA (sous l'effet de barbituriques ou de benzodiazépines) entraîne des effets sédatifs.


Autres termes psychologiques :