Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par F > La définition de fœtal


La définition de Fœtal


Le développement fœtal désigne le développement prénatal à partir du moment où un embryon présente les caractères morphologiques de son espèce. Cette distinction est difficile à établir dans l'espèce humaine dont le développement est exempt de métamorphose. Toutefois on la situe habituellement vers la 12e semaine de gestation. En psychologie, le développement fœtal couvre les périodes de mise en place des supports organiques, en particulier nerveux, et des compétences fonctionnelles qui sont le lieu des interactions avec l'environnement.


Les activités motrices et les tracés cardiaques

L'apparition de techniques d'observation fœtale utilisant les ultrasons a permis l'essor des recherches sur le développement fœtal sensoriel et moteur. Aussi, l'ontogenèse de la motricité a fait l'objet de descriptions minutieuses.
On peut distinguer de lentes et ténues déformations du contour fœtal vers 7 à 8 semaines et demie d'aménorrhée, donc d'âge gestationnel (A.G.), alors que l'embryon mesure environ 2 cm. Dès la semaine suivante, des mouvements de sursaut sont repérés, et on peut distinguer 15 types de mouvements différents à 15 semaines (A.G.), âge où apparaissent les premiers mouvements de succion et d'ingestion. Les mouvements ainsi identifiés se présentent sous la même forme tout au long du développement fœtal. Seuls les mouvements globaux se modifient. Des mouvements thoraco-abdominaux, identiques aux mouvements respiratoires néonatals, s'organisent à partir de 12 semaines (A.G.) en séquences où le rythme est tantôt régulier, tantôt irrégulier. Entre 8 et 14 semaines, les mouvements fœtaux se groupent en séries qui, au-delà, composent des périodes d'activité. Celles-ci alternent avec des épisodes de calme moteur en des cycles réguliers à partir de la 24e semaine. On observe une alternance de tracés cardiaques à forte ou faible variabilité en rapport avec les cycles d'activité motrice à partir de 27 semaines. Entre 32 et 36 semaines, ces cycles dits ultradiens durent en moyenne 50 minutes pour atteindre 80 minutes au-delà de 37 semaines.
Selon Heinz Prechtl, l'analyse des changements concomitants du tracé cardiaque et du niveau d'expression de plusieurs mouvements (mouvements oculaires rapides, mouvements respiratoires, etc...) permet de repérer des états comportementaux, homologues des états de vigilance observés chez le prématuré. Ainsi, on distingue deux états de sommeil (calme et agité) qui représentent respectivement à 38 semaines 32% et 38% de chaque cycle, deux états de veille (calme et agitée) dont seule la veille agitée a pu être quantifiée (7,5%) et des états indéterminés (11,5%), transitions entre les précédents. À ce terme, on observe des modulations circadiennes des cycles ultradiens en relation avec les variations hormonales maternelles.


Les systèmes sensoriels

Tous les systèmes sensoriels atteignent leur maturation fonctionnelle avant la naissance à terme. Ils se développent dans l'ordre commun à tous les vertébrés:

  • toucher,
  • équilibre,
  • olfaction-gustation,
  • audition,
  • vision.

Les observations réalisées chez des espèces animales dont les systèmes maturent in utero et chez l'être humain ont apporté des preuves, directes et indirectes, du fonctionnement des trois dernières modalités et de la possibilité de développer des apprentissages chimio-sensoriels et auditifs, par conditionnement ou simple exposition à un stimulus. Aussi, les effets de ces apprentissages sont sensibles dans la période néonatale.
Par ailleurs, le fonctionnement sensoriel fœtal peut, d'une part, contribuer par un effet trophique sur le système nerveux à entretenir et ajuster la sensibilité des systèmes, et d'autre part, il peut apporter des éléments de continuité facilitant la transition vers l'environnement néonatal.


Autres termes psychologiques :