Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par E > La définition de épidémiologie


La définition de Épidémiologie


L'épidémiologie correspond à la science des phénomènes de masse des maladies qui s'attache à l'étude de leur fréquence et de leur distribution, en fonction de multiples facteurs tenant aux patients (par exemple, l'âge, le sexe, les caractéristiques physiques, comportementales, culturelles, les milieux géographique, climatique, démographique, etc...).


L'épidémiologie en psychiatrie

Même si l'épidémiologie n'est pas réservée aux maladies contagieuses et infectieuses, les manifestations de masse de certaines de ces maladies ont été les premières à intéresser les observateurs médicaux. C'est ainsi que l'épidémiologie a pris une place importante en psychiatrie dans l'étude des facteurs étiologiques et évolutifs des maladies mentales. Elle vise à déterminer la prévalence de ces maladies (leur fréquence à une époque donnée) et leur incidence dans la morbidité générale, c'est-à-dire le pourcentage d'individus nouvellement atteints pendant une période déterminée dans une population définie.


L'épidémiologie explicative

À partir de cette épidémiologie purement descriptive s'est développée une épidémiologie explicative, cherchant à mettre en relation ces données avec des caractéristiques individuelles et de milieu, pour découvrir certains facteurs favorisants. Il faut donc compter, définir un échantillon, une population représentative et une population témoin. Il faut également déterminer cet échantillon représentatif de la population de taille suffisante pour réduire les erreurs sur l'estimation, examiner chacun des individus qui le composent et, à partir de ces examens, préciser combien de sujets présentent la maladie qu'on étudie.
Le principe est simple, mais la réalisation est difficile, surtout en psychiatrie. En effet, il faut définir avec précision les signes qui permettent d'affirmer la présence ou l'absence de la maladie, les examinateurs doivent être entraînés à utiliser de manière identique les mêmes critères. En outre, le prix de revient de telles opérations en temps et en personnel est très élevé. C'est pourquoi les premières enquêtes de ce type n'ont été réalisées que depuis la seconde moitié du XXe siècle, et que celles de bonne qualité sont assez rares.


Les intérêts et les limites de l'épidémiologie psychiatrique

L'intérêt social de l'épidémiologie psychiatrique est évident. En effet, les autorités sanitaires doivent connaître les besoins à venir, les lits dont il faudra disposer, les moyens matériels. Son intérêt scientifique est aussi très grand. En particulier, l'épidémiologie psychiatrique explicative peut nous permettre de montrer une corrélation entre la fréquence d'une maladie et certaines circonstances particulières favorisantes. La constatation d'une telle relation, même si on en ignore le véritable mécanisme, peut permettre de mettre en œuvre des mesures préventives efficaces.
Cependant, il faut interpréter avec prudence les résultats des enquêtes épidémiologiques en psychiatrie. Car les facteurs d'erreur restent considérables. La constatation d'une liaison entre la fréquence d'apparition d'une maladie mentale et des circonstances particulières doit être considérée comme un fait statistique et non d'emblée comme une relation causale, d'autant plus que l'étiologie des maladies mentales est généralement complexe et multifactorielle.


Autres termes psychologiques :