Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par E > La définition de énurésie


La définition de Énurésie


L'énurésie désigne l'émission d'urine dont le déclenchement est involontaire et inconscient, le plus souvent pendant le sommeil.


L'énurésie primaire et l'énurésie secondaire

La miction, active, complète, de déroulement normal, survient chez un enfant à un âge où le contrôle sphinctérien est normalement acquis, plus souvent chez un garçon. C'est un des motifs de consultation les plus fréquents qui intéresse les pédiatres, les généralistes, les psychiatres d'enfants et les urologues. Aussi, on distingue deux types d'énurésie:

  • L'énurésie primaire: elle se manifeste lorsque le contrôle sphinctérien n'a jamais été acquis. C'est la plus fréquente.
  • L'énurésie secondaire: elle survient après un intervalle plus ou moins long de propreté complète. Il existe parfois des signes associés comme l'encoprésie ou d'autres perturbations globales et profondes de la personnalité.

Les caractéristiques de l'énurésie

Après avoir éliminé toute pathologie urologique, ou endocrinienne, il est nécessaire d'étudier avec l'aide de la famille les caractéristiques de l'énurésie, du sommeil, et les facteurs psychiques. On doit tenter de comprendre le retentissement du symptôme dans la famille, les conséquences éventuelles de sa disparition et la personnalité de l'enfant. Celle-ci est variable:

  • Certains enfants sont opposants et exercent des pressions sur l'entourage.
  • Certains enfants sont émotifs ou immatures et ne parviennent pas à se retenir.
  • Certains enfants sont névrosés et présentent d'autres symptômes (anxiété, phobies, rituels).

L'énurésie peut être source de conflit avec la mère ou au contraire l'occasion de soins intimes, source de connivence et de bénéfices secondaires.


Le traitement de l'énurésie

Le traitement de l'énurésie associe des mesures générales comme écarter les causes d'excitation, de fatigue, d'anxiété, favoriser un sommeil suffisant, s'intéresser aux régimes alimentaire et hydrique. Les médicaments sont quelquefois actifs, en particulier les imipraminiques. Il existe également des méthodes de réveil nocturne et d'éducation mictionnelle. Enfin, la psychothérapie psychanalytique peut permettre l'élucidation des motivations inconscientes.


Autres termes psychologiques :