Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par E > La définition de électrœncéphalographie


La définition de Électrœncéphalographie


L'électroencéphalographie (EEG) est une technique d'exploration de l'activité électrique du cerveau, par enregistrement et amplification des variations de potentiels électriques recueillis à la surface du scalp.


L'histoire de l'électroencéphalographie

En 1924, Hans Berger réussit à enregistrer l'activité électrique du cerveau de l'homme. La technique utilisée consiste à placer sur le scalp un certain nombre d'électrodes (en général 21) en des positions précises, symétriques des deux côtés de la tête et équidistantes les unes des autres. Ces électrodes sont maintenues par un casque, pour des enregistrements de courte durée, ou par une colle spéciale pour des enregistrements de nuit. Elles sont reliées à un dispositif d'amplification qui permet de visualiser, par les déflections de plumes sur du papier se déroulant à vitesse constante, les variations de potentiels entre deux électrodes.
Depuis, l'électroencéphalographie a fait de gros progrès dans l'élaboration d'outils d'analyse des activités électroencéphalographiques (les analyses spectrales, la cartographie E.E.G. quantifiée, etc...).


L'intérêt de l'électroencéphalographie

L'utilisation de l'électroencéphalographie renseigne à la fois sur le fonctionnement normal des populations de neurones en fonction des différents états de vigilance et sur les dysfonctionnements du système nerveux central dus à des traumatismes, des lésions, des tumeurs, etc...
C'est également l'examen de référence pour le diagnostic d'épilepsie. En outre, cette technique est indispensable au diagnostic de mort cérébrale. Enfin, l'électroencéphalographie est largement utilisée en examen polygraphique pour explorer tous les troubles du sommeil et les pathologies qui lui sont liées.


Autres termes psychologiques :