Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par E > La définition de écologie comportementale


La définition de Écologie comportementale


L'écologie comportementale est une branche de l'écologie. Cette discipline traite essentiellement des conséquences fonctionnelles de la sélection naturelle dans le champ du comportement.


Les principes de l'écologie comportementale

L'écologie comportementale a été fondée en 1978 par un ouvrage de John Krebs et Nicholas Davies sous le titre Behavioural Ecology, an Evolutionary Approach. Cette discipline s'inscrit dans le cadre théorique du néodarwinisme. Elle s'apparente à la sociobiologie.
Le principe de base est que la sélection naturelle a maximisé la survie des gènes. Dès lors, les organismes, les individus, ne sont que des véhicules temporaires pour les gènes, des machines à survie, qui se comportent de manière à maximiser leur valeur adaptative
Le second principe est que le comportement optimal d'un individu, pour atteindre ce but, dépendra à la fois du comportement des autres individus et des circonstances écologiques qui façonnent le mode de vie de l'animal.
L'écologie comportementale vise donc à vérifier, par l'observation et l'expérimentation, les modèles théoriques issus de ces principes.


Les solutions fonctionnelles de l'animal

On admet que, pour maximiser la survie de ses gènes, un animal devra optimiser les solutions fonctionnelles des problèmes auxquels il est confronté au cours de sa vie. Dans le domaine comportemental, des stratégies optimales auraient été stabilisées au cours de l'évolution afin de résoudre trois sortes de problèmes auxquels un animal doit faire face:

  • Organiser son comportement alimentaire de la manière la plus économiquement rentable. Il s'agit, tout d'abord, pour l'animal, de réduire au minimum les coûts énergétiques occasionnés par la recherche puis la récolte des aliments ou la capture des proies, pour le gain énergétique le plus élevé. Les stratégies optimales conduisent aussi l'animal à chasser ou à récolter seul ou en groupe et à mettre en oeuvre les comportements efficaces pour ne pas devenir nourriture à son tour.

  • Utiliser la stratégie la plus favorable pour propager ses gènes aux générations futures, c'est-à-dire gagner face aux compétiteurs, choisir le meilleur partenaire, obtenir le succès reproducteur maximal et produire les descendants les plus féconds.

  • Développer la stratégie la plus rentable d'utilisation de l'espace et de distribution des activités dans le temps, c'est-à-dire celle qui limite les déplacements, maximise la sécurité et assure l'exploitation de toutes les ressources du milieu, à tous les âges de la vie.

Autres termes psychologiques :