Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par E > La définition de écoéthologie


La définition de Écoéthologie


L'écoéthologie est une branche de l'éthologie qui vise à montrer le rôle des facteurs écologiques dans le comportement des animaux, ainsi qu'à évaluer les implications des comportements dans le fonctionnement des populations, des écosystèmes et dans les processus évolutifs.


L'écologie comportementale

Pour survivre et se reproduire, chaque animal doit ajuster ses conduites afin d'assurer un équilibre suffisant avec les diverses contraintes imposées par son milieu de vie. Pour cela, il possède un certain nombre de compétences comportementales générales propres à l'espèce à laquelle il appartient. Celles-ci résultent de l'évolution phylogénétique. Aussi, c'est dans ce cadre qu'il faut situer un certain nombre des explications proposées par l'écologie comportementale.


L'étude des compétences déployées pour assurer la survie et la reproduction

L'écoéthologie étudie tout d'abord la mise en œuvre de ces compétences pour assurer la survie et la reproduction. Selon des règles générales communes, chaque animal développe au cours de son ontogenèse une stratégie comportementale particulière, modifiable par l'expérience et ajustable, dans certaines limites, aux particularités et aux changements de l'environnement biotique et abiotique. Cette stratégie est un compromis entre:

  • La nécessité de choisir une zone d'activité journalière, un domaine vital plus ou moins stable, de se donner la possibilité d'en changer ou d'y revenir.
  • L'obligation de partager l'espace avec les congénères du groupe social et de la population, en équilibre avec le peuplement et l'ensemble de l'écosystème.
  • La nécessité de s'alimenter et d'exploiter d'une manière équilibrée des ressources fluctuantes et épuisables, de les partager avec les compétiteurs.
  • La nécessité de répartir ses activités dans le temps, en équilibre avec les fluctuations de l'environnement, avec les stratégies propres des congénères du groupe social ou des compétiteurs, congénères ou non, qui exploitent la même niche écologique.
  • La nécessité d'échapper aux prédateurs et d'atténuer les conséquences des contraintes variables de l'environnement physique.
  • La nécessité de se reproduire, de choisir un partenaire de l'autre sexe, malgré la compétition avec les congénères, éventuellement en prenant son rang dans un groupe social.

L'étude du polymorphisme comportemental

L'écoéthologie étudie ensuite la multiplicité des compromis possibles, les conséquences de la diversification ontogénétique, le polymorphisme comportemental caractéristique d'une population, essentiel à son fonctionnement, à sa dynamique.
Enfin, l'écoéthologie analyse comment ce polymorphisme, son maintien et ses variations conduisent à l'isolement et à l'apparition de nouvelles espèces, donc à l'évolution diversifiante.


Autres termes psychologiques :