Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par D > La définition de double lien


La définition de Double lien


Le double lien (ou double bind) désigne une situation dans laquelle un partenaire émet simultanément deux messages contradictoires.


L'introduction du concept de double lien

Le concept du double lien a été introduit, en 1956, par l'étude systématique des familles de schizophrènes. Ces études étaient menée par le groupe de recherches de Palo Alto, réuni autour de Gregory Bateson, ainsi que Donald Jackson, Jay Haley et John Weakland. Il sert à définir le réseau anormal de communication qui caractérise ces familles et auquel Bateson reconnaît un rôle éminemment pathogène.


Les caractéristiques de la situation de double lien

Les caractéristiques générales de la situation de double lien sont les suivantes:

  • Importance vitale de la situation pour l'un des partenaires, nécessitant pour lui d'y répondre de façon adéquate, donc de déchiffrer avec précision le message qui lui est adressé.

  • Emission pour l'autre partenaire de deux messages contradictoires. Par exemple, une mère évite les contacts physiques avec son enfant, a des gestes brusques ou se contracte lorsqu'elle s'occupe de lui, ce qui, habituellement, signifie l'hostilité. Extrêmement culpabilisée, elle lui témoigne ostensiblement une grande affection par un dévouement extrême et une hyperactivité éducative, qui nient explicitement cette agressivité.

  • Incapacité pour le récepteur de discerner auquel des deux messages il doit répondre et absence d'un tiers qui permettrait de clarifier la situation. Ainsi, dans l'exemple choisi, si l'enfant déchiffre dans le sens affection, il répond en se rapprochant physiquement de sa mère, ce qui est dangereux pour elle, donc elle le punit. Si, au contraire, il interprète le message dans le sens hostilité, il s'écarte d'elle, ce qui la culpabilise, et elle le punit.

L'enfant est donc pris dans une situation de double lien, et la seule réponse qu'il puisse donner est une annulation de la valeur symbolique de la métacommunication, ce qui, en général, est considéré comme psychotique, car cette annulation entraîne des difficultés à distinguer la métaphore du sens littéral ou à assigner un mode de transmission correct aux messages non verbaux qu'il émet.
Aussi, le groupe de chercheurs de Palo Alto propose une théorie de la schizophrénie dans laquelle le schizophrène est décrit comme incapable d'assigner le niveau de communication adéquat à ses propres messages ainsi qu'à ceux des autres. La schizophrénie est alors considérée comme la conséquence de ce type d'interactions familiales dysfonctionnelles.


Le double lien devenu un facteur étiologique parmi d'autres

Au départ, le double lien était considéré comme l'étiologie de la schizophrénie. Mais par la suite, le double lien a été considéré comme un facteur étiologique parmi d'autres, voire même comme un facteur aspécifique. Aussi, en 1963, Bateson pense que le double lien doit être conçu non dans les termes d'un bourreau et de sa victime mais en termes de personnes prises dans un système permanent qui produit des définitions conflictuelles de la relation. Il suppose que le schizophrène « doit vivre dans un univers où la séquence des faits est telle que les modes de communication qui lui sont propres et qui sortent de l'ordinaire peuvent être considérés en un sens comme adéquats ».
Ainsi, on passe de la schizophrénie maladie intrapsychique de l'individu à la schizophrénie ensemble de conduites s'intégrant dans des interactions et des règles du jeu familial.


Autres termes psychologiques :