Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par D > La définition de docimologie


La définition de Docimologie


Henri Piéron a proposé ce terme de docimologie pour désigner l'étude scientifique des examens et des procédés de notation en général.


Les imperfections des procédure d'évaluation

Les résultats obtenus dans les enquêtes et expériences qui ont été réalisées dans en docimologie mettent en évidence de graves imperfections dans les procédures traditionnelles d'évaluation. Par exemple, les notes moyennes attribuées par des jurys différents au baccalauréat à des groupes de candidats constitués au hasard, se dispersent beaucoup plus largement qu'elles ne le feraient si tous ces jurys utilisaient la même échelle d'évaluation. De même, il a té montré que pour un même lot de copies soumis à plusieurs correcteurs travaillant isolément, les différences entre les notes attribuées à la même copie sont considérables. Le simple classement des copies varie largement d'un correcteur à un autre et il varie aussi lorsque le même correcteur corrige deux fois, après un intervalle suffisant, les mêmes copies.


Les procédures proposées par la docimologie

La docimologie a proposé un certain nombre de procédures permettant d'améliorer l'objectivité des notations:

  • Lorsque plusieurs examinateurs évaluent chacun un assez grand nombre de candidats qui leur sont attribués au hasard, on peut ramener a posteriori toutes les échelles de notation à la même moyenne et à la même dispersion par une transformation statistique simple. On peut étalonner différents correcteurs en tenant compte des écarts qui existent entre eux lorsqu'ils évaluent tous, à titre préalable, une même série de copies.

  • On peut améliorer les procédures traditionnelles en fournissant un barème de correction très détaillé.

  • On peut utiliser des épreuves de connaissances normalisées construites selon les techniques employées en psychométrie.

Ces procédures ont fait l'objet de travaux montrant qu'elles augmentaient l'objectivité des évaluations. Cependant, leur application se heurte souvent à la conviction intime de chaque correcteur du bien-fondé des notes qu'il attribue.


Autres termes psychologiques :