Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par D > La définition de détour


La définition de Détour



La conduite de détour

Il s'agit d'une conduite qui permet à un individu, homme ou animal, d'atteindre un but dont il est séparé par un ou plusieurs obstacles, en employant des moyens d'accès indirects ou des trajectoires détournées.
Dans les situations d'étude de l'intelligence pratique, où les obstacles sont matériels, l'adoption d'un détour oblige l'individu à perdre de vue, au moins momentanément, le but à atteindre et à anticiper les différentes directions à suivre. Elle est considérée comme un signe d'activité intellectuelle. En effet, elle semble impliquer un schéma ou une représentation de la situation.


L'étude de la conduite de détour

Dans la phylogenèse, on a accordé un grand intérêt à l'apparition des conduites de détour. On les a étudiées systématiquement dans la classe des céphalopodes et on a pu montrer que la pieuvre en est capable. En effet, quand un appât lui est présenté derrière une paroi vitrée, elle la contourne aisément. En outre, confrontée à un problème plus complexe (par exemple, plusieurs parois placées en chicane), la pieuvre améliore sa performance initiale en construisant des stratégies de parcours économiques. En revanche, les performances de la seiche qui appartient à la même classe s'avèrent bien inférieures.
Des problèmes de même catégorie ont été posés à l'homme, adulte et enfant. Ainsi, on a pu observer que l'éloignement initial du but (quand l'individu doit partir dans la direction opposée) est une des difficultés surmontées le plus tardivement. Cela conduit à supposer que, dans les conduites de détour, la relation moyens-but est d'abord construite de façon récurrente avant d'admettre une réciprocité.


Autres termes psychologiques :