Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par D > La définition de déplacement


La définition de Déplacement



Le déplacement dans les situations d'approche-évitement

Un déplacement désigne un phénomène dans lequel une motivation, une valeur affective ou le choix d'un but sont déplacés de leur objet originel vers un objet substitutif.
Dans les modèles de conflit qui sont dérivés des idées de Neal Miller, on considère que ce phénomène se rencontre dans les situations d'approche-évitement. On suppose que les tendances d'une part positives (d'approche), d'autre part négatives (d'évitement) qui concernent conjointement un objet, un stimulus ou une représentation, peuvent se composer de façon quasi algébrique pour donner lieu à une conduite résultante. Et très souvent, c'est l'évitement qui l'emporte sur l'approche. Mais ces tendances se généralisent de façon naturelle à des objets semblables à l'objet originel.
Si la pente du gradient de ces généralisations est différente, alors la résultante peut, à une certaine distance de l'objet originel, changer de signe. Lorsque ces conditions sont remplies, un objet plus ou moins semblable à l'objet originel sera recherché ou accepté alors que l'objet originel lui-même est évité. C'est ce qui donne lieu à une observation de déplacement. Cette théorie vise à rendre compte de phénomènes observés cliniquement dans certaines psychanalyses.


Le déplacement dans les formations de l'inconscient

Le déplacement désigne également l'opération caractéristique des processus primaires par laquelle une quantité d'affects se détache de la représentation inconsciente à laquelle elle est liée, et va se lier à une autre qui n'a avec la précédente que des liens d'association peu intenses ou même contingents. Cette dernière représentation reçoit alors une intensité d'intérêt psychique sans commune mesure avec ce qu'elle devrait normalement comporter, tandis que la première, désaffectée, est comme refoulée de ce fait. Un tel processus se retrouve dans toutes les formations de l'inconscient.
Par ailleurs, Jacques Lacan, reprenant des indications de Roman Jakobson, a assimilé le déplacement à la métonymie.


Autres termes psychologiques :