Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par D > La définition de dangerosité


La définition de Dangerosité


La dangerosité est un état caractérisant une personne qui menace ou compromet la sûreté d'une personne ou d'une chose. Selon le criminologue italien, Raffaele Garofalo, « c'est la quantité de mal qu'on peut redouter de la part d'un individu ».


Les différentes sortes de dangerosité

On peut distinguer plusieurs types de dangerosité:

  • La dangerosité juridique: elle de caractérise par la gravité, la violence, la soudaineté, l'imprévisibilité de l'acte dangereux.

  • La dangerosité psychiatrique: c'est la maladie mentale qui détermine l'état dangereux. En effet, il y aurait corrélation entre les troubles psychiatriques et les troubles du comportement.

  • La dangerosité victimologique: elle se caractérise, par exemple, par l'attitude équivoque, voire provocatrice d'un individu, qui entraîne en retour un acte criminel.

  • La dangerosité criminologique: en voulant intégrer le délinquant, la victime, l'acte et la situation, la criminologie renvoie à la question suivante: « L'individu commettra-t-il de nouveau un acte dangereux? »

  • La dangerosité sociale: c'est une notion qui sort du champ de la psychiatrie et de la psychologie. Il s'agit, par exemple, de l'exhibitionniste qui ne présente pas de dangerosité psychiatrique mais présente malgré tout une dangerosité sociale.

La nécessité d'une équipe pluridisciplinaire

La plupart des criminologues pensent que l'état dangereux est lié à de multiples facteurs, biologiques, psychologiques, sociologiques et situationnels. De telle sorte que, pour faire le diagnostic d'état dangereux, c'est-à-dire établir un pronostic en termes de possibilités, il faut faire la synthèse de tous ces éléments.
Cette synthèse ne peut valablement être effectuée que par une équipe pluridisciplinaire incluant magistrat, criminologue, psychiatre, psychologue, éducateur et assistante sociale.


La dangerosité sur le plan juridique

La dangerosité est expressément prévue dans certaines situations médico-légales. Ainsi, à la suite d'un crime ou d'un délit, l'expert commis par le juge pour dire si le prévenu était en état de démence au temps de l'action se voit également demander si l'individu présente un état dangereux.
La loi du 15 avril 1954 portant traitement des alcooliques présumés dangereux pour autrui instaure des procédures à cet effet. Cependant, elle ne définit pas la dangerosité, qui chez l'alcoolique est toujours potentielle.
La loi du 30 juin 1838 organise l'internement de certains malades mentaux selon deux modalités: le placement volontaire et le placement d'office. Bien que la dangerosité constitue l'élément essentiel de l'hospitalisation d'office, la loi se contente d'envisager le cas des personnes qui compromettraient « l'ordre public ou la sûreté des personnes ».


Autres termes psychologiques :