Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de cycle


La définition de Cycle


Le cycle désigne l'ensemble des états par lesquels passe un phénomène périodique avant de se reproduire de manière identique à lui-même.
Un grand nombre de processus biologiques présentent un fonctionnement cyclique. C'est notamment le cas de certaines activités hormonales.


Le cycle du sommeil

Il s'agit de l'alternance périodique entre le sommeil lent et le sommeil paradoxal. La durée moyenne du cycle de sommeil chez l'homme adulte est de 90 minutes.


Le cycle de vie

Il s'agit de la succession de phases que traversent un individu ou un groupe naturel depuis leur constitution jusqu'à leur disparition. En ce qui concerne la famille, on peut décrire les principales phases suivantes:

  • La constitution du couple (les fiançailles, le mariage).
  • La naissance du ou des enfants.
  • La scolarisation des enfants.
  • Le départ des enfants du foyer familial.
  • La vie du couple sans les enfants (l'âge mûr, la vieillesse).
  • La fin du couple par séparation, divorce ou décès.

Du point de vue thérapeutique, en cas de troubles psychiatriques chez l'un des membres, il est important de repérer quel est le stade qui n'a pas été intégré et surmonté par un réaménagement des relations interindividuelles.


Les cycles d'états

Il s'agit des conditions globales de comportements ou de fonctionnement physiologique qui restent stables pour une période donnée et apparaissent de manière répétitive. Chez le nouveau-né, le cycle complet des états vigiles et de sommeil se réalise en cinquante minutes environ. Les activités spontanées du nouveau-né et du nourrisson se regroupent en cycles d'états observables soit directement, soit à partir du relevé polygraphique d'indices physiologiques.
L'observation directe repose sur:

  • l'ouverture-fermeture des yeux,
  • l'allure qualitative des mouvements spontanés,
  • la régularité de la respiration,
  • les productions vocaliques.

Elle permet, selon le degré de précision des descriptions, de distinguer six à dix états ordonnés du sommeil profond à la veille agitée avec pleurs.
L'analyse des enregistrements polygraphiques continus de l'activité cardiaque, motrice, respiratoire, etc..., a montré que les cycles d'états sont déjà remarquables avant la naissance. La description fiable basée sur la covariation ordonnée et stabilisée des paramètres observés n'est de mise qu'à partir de 36 semaines de gestation. Les états sont interprétés comme des niveaux d'organisation cérébrale qui apparaissent de façon spontanée et cyclique. Une des tâches du nourrisson consisterait à réguler le maintien et la succession de ses états. Il est aidé en cela par l'entourage, qui apprend à reconnaître les états les plus favorables à l'interaction et facilite l'éveil ou l'accalmie.
Par ailleurs, la succession cyclique des états est métaphoriquement conçue comme une série de filtres plus ou moins sélectifs des échanges possibles du nourrisson et du milieu. La limitation ainsi réalisée serait une condition nécessaire à l'installation des coordinations intersensorielles. La régularité des cycles d'états n'autorise pas de prédiction à long terme du développement psychologique. Elle est cependant un indicateur sensible utilisable dans l’examen psychologique du nourrisson.


Autres termes psychologiques :