Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de croissance


La définition de Croissance


La croissance désigne l'augmentation de la taille des constituants, organes et parties du corps, qui peut être représentée par une valeur globale de longueur. Cette augmentation s'accompagne d'un accroissement relatif de poids.


La croissance chez l'être humain

Chez l'être humain, la croissance s'effectue dans une durée limitée. En effet, elle se termine à 18-20 ans chez l'homme et à 16-17 ans chez la femme. En outre, elle suit un rythme non monotone.
Par ailleurs, par comparaison des taux de croissance locaux, rapportés à la croissance globale, on peut également dresser des courbes de croissance relative. Celles-ci peuvent être de deux type:

  • Les courbes isométriques: les vitesses d'accroissement ont un rapport proportionnel constant.

  • Les courbes allométriques: le rapport entre la croissance locale et la croissance globale varie. C'est le cas, par exemple, de la tête du nourrisson se développe plus vite que les autres parties du corps dans les derniers mois de la gestation et les deux premiers mois postnataux, puis celles-ci, à leur tour, grandissent plus vite que la tête et compensent cette avance.

L'allométrie en biologie

En biologie, l'allométrie est considérée comme une loi et fonde des modèles non linéaires de croissance, décrivant une progression par stades critiques. Cette conception a été combattue dans les années 1950 par plusieurs chercheurs, pour ce qui est de l'Homme, sur la base de nombreuses données quantitatives, qui expriment une vection continue et relativement homogène jusqu'à l'adolescence, les corrélations l'emportant sur les différences.


L'influence des conditions de vie sur la croissance

La forme de la croissance, avec ou sans métamorphoses, et la succession de ses étapes sont génétiquement programmées et propres à chaque espèce. Cependant, les conditions d'habitat et de vie (notamment de nutrition), mais aussi les conditions sociales, entraînent des différences quantitatives et des variations rythmiques limitées (décélération ou accélération) entre les groupes et les individus. Par exemple, la taille moyenne des jeunes hommes âgés de 19 à 22 ans a augmenté de plusieurs centimètres en 60 ans en Europe de l'Ouest.


Autres termes psychologiques :