Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de choc


La définition de Choc



Le traitement de choc

Le traitement de choc désigne tout moyen thérapeutique utilisé en psychiatrie, qui vise à provoquer une crise avec perte de conscience, dans le but de rétablir un équilibre mental chez certains malades psychotiques.
Cette idée existait déjà au XVIIe siècle. En effet, Helmont proposait une méthode consistant à immerger soudainement et brutalement, jusqu'à la noyade quasi complète, le malade. Celui-ci, réanimé au dernier moment, était censé reprendre ses esprits en oubliant définitivement son délire mélancolique. Cette immersion est devenue le bain surprise. Elle a été appliquée durant la première moitié du XIXe siècle, malgré les violentes critiques de Philippe Pinel qui considérait ce traitement comme un véritable délire médical.
Mais c'est avec les débuts de la psychiatrie biologique, vers 1930, après les succès de Julius Wagner von Jauregg dans le traitement de la paralysie générale par la malariathérapie, que certains des élèves de ce dernier préconisent l'utilisation de crises convulsives et comateuses dans le traitement de la schizophrénie. Ils se fondaient sur une constatation épidémiologique qui s'est révélée par la suite inexacte: l'incompatibilité entre schizophrénie et épilepsie. C'est ainsi que Manfred Sakel donne de l'insuline pour produire des comas insuliniques chez des psychotiques chroniques, à partir de 1932.
Puis, en 1838, Ugo Cerletti et Lucio Bini inventent l'électrochoc, ou la sismothérapie par excitation électrique cérébrale. Ils l'utilisent d'abord sur des délirants chroniques, mais très vite, ils se rendent compte que leur électro-sismothérapie est surtout efficace dans la dépression mélancolique où elle reste encore actuellement préconisée.
Souvent considérées comme brutales, voire dangereuses, ces thérapeutiques de choc ont eu leur utilité à une époque où les traitements biologiques faisaient défaut en psychiatrie. Seul l'électrochoc continue à être pratiqué, dans les états dépressifs graves et dans certaines psychoses aiguës.


Le choc psychique

Il s'agit d'un état de sidération affective et émotionnelle, avec incapacité de réponse adaptée à la suite d'un événement brutal et inattendu, créant un traumatisme psychologique majeur. Il s'accompagne de réactions psychopathologiques diverses allant de la simple anxiété avec réactions neurovégétatives minimes jusqu'à la stupeur. Une véritable dissolution de la conscience se produit alors. Celle-ci s'accompagne d'une obnubilation pendant une période allant de quelques minutes à quelques heures, et même parfois quelques jours.
Par ailleurs, la restructuration secondaire de l'activité psychique peut se faire sur un mode névrotique ou même psychotique.


Autres termes psychologiques :