Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par C > La définition de charcot


La définition de Charcot


Jean Martin Charcot, neurologue (1825-1893).Jean Martin Charcot est un neurologue français. Il est né à Paris, en 1825. Il est mort à Montsauche, dans la Nièvre, en 1893.


Le parcours de Charcot

Charcot devient médecin des hôpitaux en 1856 et est agrégé de médecine en 1860. En 1862, il est nommé chef de service à la Salpêtrière. Il collabore alors avec Alfred Vulpian dans l'étude de la pathologie des vieillards, puis dans celle des maladies neurologiques. Il est le premier à individualiser, grâce à la méthode anatomoclinique, la sclérose latérale amyotrophique qui porte d'ailleurs son nom, mais également certaines formes de la sclérose en plaques et diverses affections médullaires localisées. Il décrit aussi une affection rhumatismale chronique déformante et les arthropathies du tabès.
Il est alors élu professeur de clinique des maladies nerveuses, en 1882, dans une chaire créée spécialement pour lui, à la demande de Gambetta.


Son intérêt pour l'hystérie

Charcot se passionne ensuite pour l'hystérie. Il y entreprend alors l'étude dans une démarche purement anatomoclinique, en espérant qu'elle lui réussira autant que pour ses précédentes recherches. Mais très vite, il doit admettre que l'hystérie n'est pas due à des lésions cérébrales anatomiques, mais tout au plus à des lésions fonctionnelles.
Il s'efforce de décrire un tableau clinique de la névrose avec ses manifestations critiques et intercritiques, ses stigmates et son évolution, sans se douter qu'il ne s'agit que de l'effet de la suggestion qu'exerce le médecin. Et même s'il admet que ses malades sont bien parfois en état d'hypnose, il ne s'agit, selon lui, que d'une manifestation de plus de l'hystérie.


Le déclin de sa théorie sur l'hystérie

Différents auteurs vont remettre en question la théorie de Charcot sur l'hystérie, notamment, Joseph Babinski, un des élèves, et l'école de Nancy avec Ambroise-Auguste Liébeault.
Toutefois, le Sigmund Freud, qui a été stagiaire à la Salpêtrière a profité à la fois de l'enseignement clinique du maître, mais également des critiques nancéennes, pour découvrir l'inconscient et plus tard la psychanalyse. De même, Pierre Janet a lui aussi été un élève fidèle de Charcot, et est devenu le promoteur d'une psychopathologie dynamique.
Ainsi, malgré son échec devant l'hystérie, Charcot apparaît néanmoins comme un grand maître non seulement de la neurologie, mais aussi de la neuropsychiatrie française de la fin du XIXe siècle.


Autres termes psychologiques :