Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par B > La définition de babillage


La définition de Babillage


Le babillage est l'activité vocale articulatoire du nourrisson.


Les différents stades du babillage

Entre 2 et 12 mois approximativement, le bébé traverse une période prélinguistique pendant laquelle les phonèmes qu’il produit n’appartiennent pas spécifiquement à la langue de son entourage. Cette phonèmes peuvent appartenir à des langues géographiquement et linguistiquement très éloignées.
Dans un premier temps, ces productions sont d'abord de nature vocalique (a, e), puis elles constituent rapidement des groupes simples (consonne + voyelle), puis l’inverse (voyelle + consonne). Dans un second temps, diverses combinaisons de type monosyllabique apparaissent. Enfin, dans un troisième temps, ce sont des combinaisons de type polysyllabique qui sont produites.


Les fonctions du babillage

Cette activité indifférenciée revêt trois fonctions principales :

  • une fonction relationnelle
  • une fonction ludique
  • une fonction intentionnelle

Aussi, le bébé tend à combiner ces phonèmes avec une pseudomélodie. D'ailleurs, d'un point de vue auditif, il préfère, dès le plus jeune âge, les paroles par rapport aux bruits. Aussi, des recherches ont montré que la reconnaissance de la voix maternelle apparaît très tôt, même quelques jours après la naissance.


Le passage du babil au langage

La transition entre le babil et le langage passe par diverses étapes. Aussi, l’une d’elles correspond à la sensibilité accrue qu'ont les nourrissons à l’égard des intonations qui marquent les découpages correspondant à des énoncés syntaxiques autonomes. La capacité du bébé de sélectionner, à un âge précoce, les phonèmes spécifiques de la langue maternelle, et plus particulièrement les monosyllabes, appuie l’hypothèse généralement admise selon laquelle la conscience phonologique est l’une des premières étapes franchies avant l’apparition des premiers éléments langagiers.


Autres termes psychologiques :