Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de autonomie fonctionnelle


La définition de Autonomie fonctionnelle


L'autonomie fonctionnelle est une caractéristique d'un être animal qui, à chaque moment de son développement, constitue une unité fonctionnelle dont les capacités de réaction sont ajustées à ses besoins.


La loi d'autonomie fonctionnelle

On doit la notion d'autonomie fonctionnelle à Édouard Claparède (1930). Elle fait partie des lois qui régissent le développement. Plus précisément, elle permet d'en comprendre la signification comme les lois structurales permettent d'en comprendre l'organisation. Du fait que tout organisme vivant constitue un système qui tend à se conserver, il a toujours une unité. De là découle la loi d'autonomie fonctionnelle. Cette loi implique qu'un organisme immature n'est pas moins unifié qu'un organisme parvenu à sa maturité et qu'il est capable d'adaptation aux circonstances qui lui sont propres.
De fait, si, au lieu de se prendre pour référence, l'adulte accepte d'étudier le développement du propre point de vue de l'enfant, il comprendra qu'à chaque âge ses réactions, ses actions, ses jeux constituent une réponse appropriée à ses besoins du moment et qu'il n'est pas un adulte imparfait, de même que le têtard n'est pas une grenouille manquée. Dans cette perspective, la motricité, la perception, la mémoire et l'intelligence doivent être étudiées comme des instruments d'adaptation et des fonctions vicariantes.


La loi d'autonomie fonctionnelle dans l'éducation

Dans le domaine de l'éducation, Claparède s'est surtout attaché à montrer combien le respect de la loi d'autonomie fonctionnelle, qui conduit à solliciter les formes d'activités spontanées de l'enfant plutôt qu'à lui imposer celles de l'adulte, était bénéfique au développement. D'ailleurs, l'expérience d'éducation fonctionnelle, réalisée à Genève par la Maison des petits, illustre très bien cette conception.


Autres termes psychologiques :