Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de aptitude


La définition de Aptitude


L'aptitude est une caractéristique individuelle qui n'est pas directement observable. elle peut être définie par son caractère analytique, cognitif ou constitutionnel.


Les aptitudes en tant que caractéristiques fondamentales

Les différences individuelles directement observées dans une épreuve sont en général attribuées à des caractéristiques sous-jacentes, qui elles, ne sont pas directement observables. Aussi, les aptitudes constituent une classe de telles caractéristiques.
Plus précisément, les aptitudes peuvent être considérées comme des caractéristiques élémentaires supposées fondamentales, voire primaires. En ce sens, les tests d'aptitudes, fournissant une série de caractérisations analytiques, s'opposent aux échelles d'intelligence du type de celle de Binet et Simon. En effet, ces dernières fournissent une caractérisation globale unique (âge mental ou quotient d'intelligence).


La structuration des aptitudes

L'analyse factorielle a été largement utilisée dans les recherches relatives à cette conception. Cependant, le modèle factoriel hiérarchique issu des travaux de Charles Spearman et de Cyril Burt dépasse l'opposition sur laquelle cette conception se fondait d'abord. En effet, il propose une structure des aptitudes humaines en forme d'arbre, c'est-à-dire hiérarchisée.
Par ailleurs, les aptitudes peuvent être considérées surtout comme des caractéristiques cognitives responsables de l'acquisition et du traitement de l'information. Elles se distinguent en cela des caractéristiques motivationnelles et tempéramentales, assignant certaines fins ou conférant un certain style au fonctionnement de ces mécanismes cognitifs. Cette distinction se retrouve notamment dans celle qui sépare les épreuves d'aptitude des épreuves de personnalité.
L'aptitude peut aussi être définie d'abord par son caractère constitutionnel, déterminé, au moins en partie, par des facteurs génétiques. En ce sens, les tests d'aptitudes se distinguent surtout des tests de connaissances acquises. en effet, leurs résultats ne dépendent en principe d'aucune connaissance spécifique préalable.
Plus généralement, on a construit des tests aussi indépendants de la culture que possible. Cette troisième définition renvoie aux problèmes posés par la distinction entre les facteurs génétiques et les facteurs de milieu de la variabilité interindividuelle.


La différenciation des aptitudes

Lorsqu'on applique une série de tests d'aptitudes à des enfants et des adolescents, on constate souvent que le nombre des facteurs nécessaires pour rendre compte des corrélations entre ces tests tend à augmenter avec l'âge. Un facteur unique (le facteur général) qui suffit d'abord à expliquer la plus grande partie de la variance explicable de ces tests perd progressivement de son importance, tandis que le poids des facteurs qui n'affectent chacun qu'une catégorie d'épreuves (les facteurs verbal, numérique, spatial, etc...) tend au contraire à augmenter. En d'autres termes, les différences interindividuelles semblent s'établir d'abord sur une aptitude générale, puis elles se manifestent de façon plus ou moins indépendante dans des domaines dont chacun est plus limité.


L'aptitude mentale primaire

Selon Louis Leon Thurstone, il s'agit de la caractéristique individuelle cognitive mise en évidence par l'analyse factorielle. Cet auteur a publié, en 1938, sous le titre Primary Mental Abilities, les résultats d'une importante analyse factorielle portant sur un nombre élevé de tests d'intelligence et d'aptitudes. Ainsi, il a mis en évidence un certain nombre de facteurs (les aptitudes mentales primaires ou PMA), qu'il interpréta comme autant de sources de variation sous-jacentes aux résultats des tests et qui rendent compte des corrélations observées entre ces résultats. Les principaux sont les facteurs verbal (V), spatial (S), de raisonnement (R), numérique (N), de fluidité verbale (W).
Ces facteurs ont été retrouvés plusieurs fois depuis cette première publication, au cours de travaux réalisés par d'autres chercheurs. Ils servent souvent de variables de référence. On a également constaté qu'ils présentaient entre eux des corrélations dont on peut rendre compte par un facteur général de second ordre, interprétable comme facteur d'intelligence générale.


Autres termes psychologiques :