Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de antiépileptique


La définition de Antiépileptique


Antiépileptique se dit de ce qui prévient ou arrête les crises épileptiques ou qui est employé pour traiter l'épilepsie.


Un traitement contraignant

Le traitement antiépileptique repose sur un certain nombre de médicaments dont l'action est essentiellement d'empêcher la crise. Ils doivent être pris d'une manière continue et, malheureusement, provoquent des effets secondaires. Leur emploi doit donc être adapté par le médecin à chaque malade et surveillé régulièrement, avec des contrôles électroencéphalographiques périodiques.


Les différents antiépileptiques

On retrouvent différents types d'antiépileptique:

  • Le phénobarbital: c'est le seul barbiturique encore largement utilisé, sous forme d'une seule prise quotidienne, le soir.
  • Les hydantoïnes: ils sont aussi très efficaces, mais difficiles à manier car ils nécessitent une surveillance des taux sanguins assez rapprochée.
  • La carbamazépine: elle est active sur les diverses variétés de crises, est très employée, surtout pour prévenir les crises partielles.
  • Le valproate de sodium: il est particulièrement utilisé chez l'enfant contre les absences du petit mal et les troubles caractériels.
  • Les benzodiazépines: elles ont, en plus de leurs effets tranquillisants, une action anticonvulsivante. Elles sont largement prescrites, en particulier le clobazam, le clonazépam et le diazépam, réservé aux périodes de crises subintrantes et à l'état de mal.

D'autres produits pourraient encore compléter cette liste, qui n'est pas exhaustive. Ce large choix permet de changer facilement de médicament en cas d'échec. Néanmoins, il semble préférable de s'en tenir à la monothérapie, en surveillant de très près, pendant les premiers mois du traitement, l'apparition des signes d'intolérance ou de surdosage. Et, lorsque l'association de médicaments antiépileptiques s'avère nécessaire dans certaines formes sévères de comitialité, cette surveillance doit être encore plus étroite en raison d'interactions médicamenteuses.


Autres termes psychologiques :