Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de animal


La définition de Animal


L'animal est un être vivant formé d'une ou plusieurs cellules eucaryotes, c'est-à-dire à noyau vrai, par opposition à la cellule procaryote des bactéries et des cyanophycées.


Les caractéristiques physiologiques et comportementales des animaux

Les animaux se distinguent des autres eucaryotes (les végétaux chlorophylliens et les champignons) par l'absence de chloroplastes et de membrane squelettique entourant la cellule. Généralement, les animaux sont doués de motricité et sont sensibles à divers stimulus. Aussi, les formes pluricellulaires sont dotées le plus souvent de fibres musculaires, d'un système nerveux et d'organes des sens servant d'interface avec le milieu extérieur et permettant des relations complexes avec ce milieu.
Les relations entre l'animal et son milieu s'expriment par son comportement, et font intervenir sa mémoire et ses capacités cognitives. C'est l'étude de cette relation qui est l'objet de l'éthologie.


La psychologie animale

Il s'agit d'un domaine de la psychologie expérimentale. Elle se consacre à l’analyse de certains aspects du comportement, considérés comme des révélateurs des activités psychologiques, chez les animaux.
La psychologie animale se différencie de l’éthologie par les points suivants:

  • Le privilège accordé à la rigueur expérimentale, dans des situations simplifiées et bien reproductibles (openfields, labyrinthes, etc.), plutôt qu’à l’étude des activités de l’animal en milieu naturel ou semi-naturel.

  • Des études centrées sur la probabilité d’émission de telle ou telle réponse locale (par exemple, le réflexe salivaire conditionné, l'appui sur le levier dans la boîte de Skinner, etc...), considérée comme l’indicateur d’une opération mentale, plutôt que sur la prise en compte et description fine de l’ensemble des conduites observables et de leur enchaînement séquentiel.

  • L’espèce animale utilisée a le statut de matériel biologique favorable et est choisie à ce titre, et non en raison de son intérêt intrinsèque en tant qu’apport à la connaissance du monde animal.

  • La psychologie animale a pour référence (implicitement ou explicitement) les fonctions psychologiques de l’espèce humaine. Elle se soucie peu ou pas d’autres comparaisons interspécifiques (par exemple, dans une perspective phylogénétique).

Ces éléments de contraste entre psychologie animale et éthologie conduisent à souligner la complémentarité heuristique de ces deux approches du comportement des animaux.


Autres termes psychologiques :