Accueil > Histoire > Neuropsychologie: L'exploration du cerveau


L'exploration du cerveau


Le cerveau est encore aujourd'hui une énigme cérébrale que les chercheurs tentent de résoudre. Il est loin le temps où les chercheurs ne disposaient que de patients cérébro-lésés ou encore de cerveaux post-mortem pour tenter de comprendre le fonctionnement du cerveau. Aujourd'hui, de nouvelles techniques d'exploration cérébrale se sont développées.

Le principe de ces techniques est parti du constat que le débit sanguin s'accroît là où le cerveau travaille. Par conséquent, le suivi de ce débit sanguin devait mener aux régions activées, comme par exemple, la région du langage, de la mémoire, du calcul, des émotions, de la vision... Cette introspection permet ainsi de saisir la complexité de la structure et du fonctionnement du cerveau.


Quelles sont ces différentes techniques?

L'electro-encépahlogramme est la première méthode d'exploration du cerveau.L'utilisation de technique d'exploration du cerveau commence au début du XXème siècle avec l'électro-encéphalogramme (EEG).
Le dispositif consiste à poser des électrodes sur le scalp du patient. Ainsi, il est possible d'obtenir en temps réel l'état de l'activité électrique des neurones de la personne examinée.
Cependant, la localisation des zones du cerveau en activité n'est pas très précise.


Le scanner cérébral à rayon x permet de cartographier le cerveau pour la première fois.Puis à partir des années 1970, le scanner à rayons X a permis d'élaborer les premières cartes fonctionnelles du cerveau. Toutefois, les images obtenues manquent encore de contraste.

.

.

L'IRM fonctionnelle et la tomographie par émission de positons fournissent des images plus précises du cerveau en activité.Ensuite, à partir des années 1980, sont apparues la tomographie par émission de positons (TEP), puis l'IRM fonctionnelle. Ces techniques révèlent le cerveau avec une précision anatomique stupéfiante. Mais ces techniques pêchent encore par une relative lenteur. En effet, l'activité cérébrale est détectée avec plusieurs secondes de retard.


L'imagerie par tenseur de diffusion est la méthode la plus récente et la plus précise pour cartographier en temps réel, les zones cérébrales actives.Enfin, depuis les années 2000, un nouvel outil se développe: l'imagerie de diffusion fonctionnelle (ou imagerie par tenseur de diffusion). Cette nouvelle méthode permet une localisation immédiate et plus précise dans zone cérébrale en activité.


Ainsi, grâce aux traceurs radioactifs, à la résonance magnétique et à la diffusion fonctionnelle, l'imagerie moderne montre le cerveau qui parle, imagine, se souvient, compte... Bref, toutes les fonctions que la psychologie cognitive a analysé, expérimenté et modélisé théoriquement.



A lire également :