Accueil > Histoire > Cognitivisme: Psychologie cognitive : l'entrée dans la boîte noire


Psychologie cognitive : l'entrée dans la boîte noire


Noam Chomsky est un psychologue linguiste qui a contribué à l'émergence de la psychologie cognitive en s'opposant vigoureusement au behaviorisme.Après la tentative d'opposition de la gestalt au behaviorisme, c'est au tour de la psychologie cognitive de rétorquer. En effet, le cognitivisme est né du behaviorisme et contre lui et s'est développé dès les années 1950. Selon les cognitivistes, pour rendre compte du comportement, il est nécessaire d'étudier ses mécanismes sous-jacents, c'est à dire ce qu'il se passe entre le stimulus et la réponse du schéma behavioriste (stimulus ---> réponse).
Cette démarche implique donc "d'entrer dans la boîte noire".

Un des premiers apports au courant cognitiviste provient de la linguistique avec notamment N. Chomsky, qui développe une des critiques les plus acerbes du behaviorisme, à travers l'explication du langage. En effet, Chomsky préconise de décrire les phénomènes du langage et de l'activité mentale aussi précisément que possible, dans le but de développer un modèle qui rend compte de l'organisation et du fonctionnement de ces phénomènes.

Ainsi, la finalité de la psychologie cognitive est d'analyser scientifiquement le langage, les réflexions, les raisonnements, la mémoire... Bref, de la cognition.


De l'informatique à l'homme...

En outre, sous l'influence de l'invention de l'ordinateur, de la cybernétique, de l'intelligence artificielle, la psychologie va s'orienter vers un modèle général pour rendre compte du fonctionnement des activités cognitives: le modèle du traitement de l'information.
Sans pour autant considérer qu'ordinateur et cerveau soient semblables, l'homme est vu pour la première fois comme une centrale de traitement de l'information.

Ainsi, des recherches sont menées par les cognitivistes sur les résolutions de problèmes, le langage, la modélisation informatique de l'apprentissage et plus généralement de l'activité cognitive. Celles-ci visent à décrire le plus finement et le plus rigoureusement possible l'activité cognitive des individus en situation de résolution de problème, d'apprentissage...
Ces descriptions des mécanismes mentaux, activés lors de la réalisation d'une tâche, constituent les modèles de la psychologie cognitive.


Les principales contributions de la psychologie cognitive

Toutes ces démarches entreprises par le cognitivisme apportent quelques contributions significatives. En effet, la psychologie cognitive favorise la conception de méthodes de recherches innovatrices pour étudier les processus cognitifs. Ainsi, elle offre une meilleure compréhension de l'influence des pensées sur le comportement. En outre, la psychologie cognitive tente d’élaborer des stratégies visant à améliorer les capacités intellectuelles.



A lire également :