Accueil > Histoire > Perception: L'hallucination visuelle


L'hallucination visuelle


Les hallucinations visuelles correspondent le plus souvent à des transformations des éléments environnants (au niveau des couleurs, des formes des perspectives...).Les hallucinations se manifestent de façon très complexe et très variée. En effet, elles peuvent comporter différentes composantes psychiques. Par exemple, l'activité mentale, l'état émotionnel... peuvent avoir une influence notable.

Les hallucinations visuelles peuvent aussi toucher différentes modalités sensorielles, dont voici les principales:

  • la composante visuelle;
  • la composante olfactive;
  • la composante auditive;
  • la composante vestibulaire, c'est à dire le sens du mouvement;
  • la composante tactile.

En ce qui concerne l'hallucination visuelle, son contenu correspond généralement à des motifs et des formes assez organisées comme, par exemple, des figures géométriques. Elle peut aussi se manifester par des éclairs de lumière et de couleurs. Enfin, les hallucinations visuelles peuvent se produire aussi bien les yeux ouverts que les yeux fermés.


Hallucination visuelle avec les yeux ouverts

Lorsqu'une personne hallucine les yeux ouverts, les couleurs, la brillance, la forme, la perspective et la taille des éléments présents dans le champ visuel sont déformés.
En outre, les objets peuvent parfois sembler animés d'un mouvement de pulsation périodique. Il n'est pas rare non plus que des motifs élémentaires soient combinés avec des éléments présents dans le champ visuel de la personne qui hallucine.
Enfin, il peut arriver (dans de rares cas) que l'hallucination visuelle soit si intense, que l'individu en pleine expérience hallucinatoire ne voit plus du tout la scène environnante.


Hallucination visuelle avec les yeux fermés

Il n'est pas forcément nécessaire d'avoir les yeux ouverts pour qu'une hallucination visuelle puisse se manifester. En effet, une personne qui hallucine les yeux fermés peut également avoir l'impression de voir des paysages, des objets, des scènes assez complexes et même des êtres fantastiques.
Simplement, les éléments présents dans l'environnement de l'individu qui hallucine les yeux fermés ne sont pas combinés avec le contenu hallucinatoire.



A lire également :