Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Pessimisme et optimisme : se résigner ou réussir ?

Avril 2011 (Mise à jour: Février 2015)

Pessimisme et optimisme : se résigner ou réussir ?


L'optimisme et le pessimisme influencent nos succès et nos échecs.La plupart des gens attribuent, en moyenne, autant de causes internes, que de causes externes à leurs expériences de vie. Le plus souvent, ils se disent qu’ils sont responsables de leurs expériences heureuses (causes internes) et que leurs mauvaises expériences sont dues à la malchance (cause externe).
Cependant, il se trouve que les personnes déprimées présentent le raisonnement inverse. C'est-à-dire qu’elles se sentent responsable des mauvaises choses qui leur arrivent et estiment que ce qui leur arrive de bon est le fruit du hasard.


Pourquoi les personnes déprimées ont-elles cette conviction?

En fait, ces modes habituels d’explication auxquels les individus se réfèrent pour rendre compte des épreuves difficiles qu’ils subissent seraient acquis au cours de l’apprentissage, notamment durant l’enfance.
Ainsi, les personnes qui ont acquis un mode d’explication pessimiste ont tendance à attribuer des causes internes aux événements malheureux qu’elles vivent. En revanche, les personnes qui ont acquis un mode d’explication optimiste considèrent que ces mêmes événements sont provoqués par des causes externes.
Par exemple, un individu pessimiste qui a échoué à un examen va penser que c’est de sa faute. Mais ce n’est pas tout, il aura également tendance à généraliser son échec: il pensera qu’il ne pourra pas faire mieux au prochain examen et que c’est comme ça pour tous les examens. Au contraire, dans cette même situation, une personne optimiste mettra en avant des causes externes en pensant par exemple que les questions n’ont pas porté sur ce qu’elle a étudié... De plus, plutôt que de généraliser cet échec, la personne optimiste minimisera ses effets en pensant par exemple qu’elle réussit bien dans les autres matières et que tout ira mieux au prochain examen.


Le style d’explication optimiste ou pessimiste a-t-il une influence sur la réussite?

La réponse serait plutôt oui! En effet, l’optimisme est souvent un gage de réussite. Par exemple, les vendeurs, les sportifs, etc... optimistes sont plus performants que les pessimistes. L’une des raisons tient à ce que, face à une difficulté ou un échec, les optimistes ont tendance à se concentrer sur ce qu’ils peuvent faire plutôt que sur ce qu’ils ressentent. Aussi, ils conservent leur sens de l’humour, font des projets et analysent la situation d’un point de vue positif.
Les optimistes se placent dans l’optique de réussir ce qu’ils entreprennent et déploient davantage d’énergie pour atteindre leur but.


Inspiré des travaux de Martin Seligman.



A lire également :