Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Pourquoi le bonheur s'émousse-t-il ?

Juillet 2012 (Mise à jour: Mai 2014)

Pourquoi le bonheur s'émousse-t-il ?


Faire en sorte que notre bonheur soit toujours aussi intense nécessite de mettre en place quelques stratégies consistant à garder à l'esprit que tout n'a pas toujours été aussi plaisant et que nos acquis ne sont pas forcément définitifs.Nous avons tendance à nous habituer rapidement au changement. Et même si cette particularité permet de récupérer assez vite après un événement douloureux, elle a aussi l'inconvénient d'estomper rapidement le plaisir que nous procure les expériences positives.


S’habituer au plaisir est donc un obstacle au bonheur durable?

Notre capacité de s'adapter promptement aux changements positifs se traduit par un émoussement rapide de nos émotions positives. En d'autres termes, nous oublions très vite ce qui a provoqué notre bonheur. Ainsi, l'adaptation hédonique empêche toute bouffée de satisfaction de durer. Par exemple, le plaisir que l'on éprouve suite à un gain, une promotion professionnelle, à l’acquisition d'un nouvel appartement... tend à s'effondrer rapidement.

Plus précisément, les enquêtes menées dans ce domaine révèlent que les personnes ayant gagné au Loto ou ayant obtenu une promotion dans leur travail, ou encore s'étant marié, rapportent que leur niveau de bonheur avait considérablement augmenté au moment de cet événement, mais qu'il était revenu à son niveau antérieur à peine deux ans plus tard (voire moins d'un an pour celles qui avaient changé d'emploi).


Est-il possible de ralentir, voire de stopper cette adaptation hédonique?

Il existe effectivement des stratégies pour contrecarrer l'adaptation hédonique. Il s'agit principalement de lutter contre la routine et d'apprécier les expériences positives et enrichissantes. Par exemple, s'efforcer d'apprécier le fait de ne pas avoir toujours vécu dans un logement agréable ou occupé un emploi intéressant, ou encore avoir eu des relations affectives aussi satisfaisantes, et garder à l'esprit que l'on pourrait tout perdre, consolide la satisfaction que l'on tire de sa situation et renforce les émotions positives.

Par ailleurs, diversifier ses expériences et rester ouvert aux nouveautés et aux surprises, contribue également au bonheur durable.


Inspiré des travaux de Sonja Lyubomirsky et Katherine Jacobs.



A lire également :