Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > La personnalité schizoïde

Avril 2012 (Mise à jour: Mai 2014)

La personnalité schizoïde


L'individu schizoïde à tendance à s'isoler et éprouve des difficultés à comprendre certains signaux dans les interactions sociales, ce qui altère son intégration socioprofessionnelle.Les principales caractéristiques du trouble de la personnalité schizoïde sont certainement la froideur et la distance apparente des personnes atteintes de ce trouble. En effet, les individus schizoïdes ne semblent pas avoir de désir d'intimité et semblent indifférents aux relations sociales ou familiales. Ils préfèrent la solitude et sont d'ailleurs souvent isolés socialement.

Aussi, les personnes schizoïdes semblent souvent indifférentes à ce que les autres pensent d'elles. Plus précisément, cette indifférence résulte le plus souvent d'une difficulté à comprendre les subtilités qui régissent les interactions sociales. Par exemple, les personnes schizoïdes risquent de réagir de façon inadaptée à des saluts, des sourires, etc...


Quels sont précisément les symptômes de la schizoïdie?

La personnalité schizoïde présente trois principaux symptômes:

  • Une pauvreté de l'affectivité: la personnalité schizoïde est particulièrement introvertie. Aussi, sans pour autant être marginale ou anticonformiste, elle est tout de même déconnectée de son environnement social.

  • Une pauvreté des contacts: les personnes schizoïdes ont très peu de relations sociales et éprouvent des difficultés à lier de nouvelles relations avec les autres. Elles ont plutôt tendance à se replier sur elles-mêmes, ce qui les laissent apparaître comme des personnes solitaires et inaccessibles.

  • Une pauvreté de l'expression émotionnelle: la froideur émotionnelle apparente des individus schizoïdes s'accompagne d'une insensibilité et d'un certain sang froid. Mais en réalité, cette humeur égale masque une vie imaginaire très riche. Aussi, la distance que les schizoïdes maintiennent vis à vis d'autrui est une façon de se protéger d'un éventuel envahissement. En effet, les personnes schizoïdes ont tendance à percevoir les autres comme des personnes intrusives qui pourraient exercer une certaine emprise sur elles.

Le monde interne de la personnalité schizoïde

Malgré leur humeur égale apparente, les personnes schizoïdes souffrent, d'une part, de l'obligation de tisser des liens sociaux malgré leurs réticences; et d'autre part de leur singularité sociale alors que leurs aspirations seraient plutôt de se conformer aux normes sociales. La perception que les individus schizoïdes ont d'eux-mêmes est souvent un sentiment d'être des personnes à part, ce qui les conduit à se détacher des autres.
Par ailleurs, les personnes schizoïdes ont tendance à développer des pensées abstraites et à méditer. Aussi, il n'est pas rare que les personnalités schizoïdes adhèrent à des croyances mystiques ou métaphysiques assez étranges.

Enfin, la personnalité schizoïde est considérée par certains psychiatres comme l'une des personnalité prédisposant à une schizophrénie ultérieure.


Inspiré des travaux de Jérôme Palazzolo.



A lire également :