Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > L'évolution du cerveau au cours des millénaires


L'évolution du cerveau au cours des millénaires


La taille du cerveau humain n'a fait que croître au cours des millénaires. En effet, en trois millions d'années, il est passé de 350 cm³ chez l'australopithèque à 1400 cm³ chez l'homme moderne. Aussi, cette augmentation phénoménale du volume du cerveau était jusqu'alors associée au développement de la pensée et de la conscience. Mais une découverte récente remet en question cette hypothèse, ou plutôt elle vient apporter de nouveaux éléments de compréhension sur l'évolution du cerveau humain...


Quelle est donc cette découverte?

En fait, des chercheurs viennent de montrer qu'au cours des centaines de milliers d'années d'évolution, le débit sanguin cérébral a augmenté de façon bien plus importante que la taille du cerveau. Ainsi, le cerveau a consommé de plus en plus d'énergie par unité de volume, alors que pour les autres organes cette tendance est plutôt inversée.

Cette consommation considérable de glucose aurait permis au cerveau de développer des faisceaux de substance blanche et ainsi de connecter plusieurs régions cérébrales distantes. Aussi, cette interconnexion des aires cérébrales a certainement contribué à l'émergence de la conscience. De même, cette formidable consommation énergétique a certainement rendu possible la néoténie, c'est-à-dire le fait que le cerveau soit immature jusqu'à 4 ans, durée pendant laquelle il produit un excès de synapses, lesquelles sont ensuite élaguées au cours des différents apprentissages.

En somme, l'augmentation de la consommation de glucose par le cerveau, plus rapide encore que l'augmentation du volume cérébral, a très fortement contribué au développement de la pensée et à l'émergence de la conscience.


Mais comment les chercheurs ont-ils pu mesurer l'irrigation sanguine du cerveau?

La taille du foramen dans la base du crâne a permis aux paléontologue de mesurer l'évolution du débit sanguin dans le cerveau au cours des millénaires.Pour évaluer l'évolution de l'irrigation sanguine du cerveau au cours des millénaires, il était nécessaire de mesurer le diamètre des artères carotides qui alimentent toute la partie corticale et antérieure du cerveau. Or, cette mesure n'est pas évidente à effectuer sur des fossiles d'australopithèque, d'homo erectus, ou d'homo habilis...

En fait, sachant que la carotide pénètre dans le cerveau par un trou dans la base du crâne, appelé foramen, les paléontologues ont donc mesuré le diamètre du foramen. Et les résultats ont révélé une augmentation considérable de la taille des foramens au cours des dernières centaines de milliers d'années.

Ainsi, grâce à cette évolution, notre cerveau peut consommer aujourd'hui plus de 20% du glucose véhiculé par le sang, alors que le cerveau des primates n'en consomme que 8%!


Inspiré des travaux de Roger Seymour, Vanya Bosiocic et Edward Snelling.



A lire également :