Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Doubler sa vitesse de lecture : rêve ou réalité ?

Décembre 2016 (Mise à jour: Décembre 2016)

Doubler sa vitesse de lecture : rêve ou réalité ?


A une époque où tout doit aller toujours plus vite, la lecture n'échappe pas à cette tendance. En effet, des techniques de lecture rapide commencent à être commercialisées, en garantissant un gain de temps considérable.
A vrai dire, de telles méthodes sont apparues il y a une soixantaine d'années. Rapidement délaissées, elles reviennent en force aujourd'hui, et promettent de doubler, voire tripler notre vitesse de lecture!


En quoi consistent ces techniques de lecture rapide?

En fait, l'objectif de ces méthodes est de gagner du temps sur les mouvements des yeux effectués au cours de la lecture. En effet, lorsque nous lisons, notre regard fait de petits sauts, de mots en mots, en s'arrêtant un quart de seconde entre chaque bond, et en revenant en arrière de temps en temps.
Aussi, deux types de solutions sont proposées par les promoteurs de techniques de lecture rapide pour contrecarrer la perte de temps provoquée par ces sauts de puce:

  • Augmenter la longueur des sauts: le principe est d'augmenter progressivement la distance parcourue entre deux fixations oculaires. Il s'agit en somme de passer d'une dizaine de lettres par fixation à une trentaine de lettres, grâce à une série d'exercices. Cependant, des études ont montré que ces bonds de géant réduisent considérablement la compréhension globale et détaillée du texte.

  • La technique de lecture RSVP (Rapid Serial Visual Presentation) consiste à faire défiler rapidement les mots un par un, afin d'accélérer la vitesse de lecture.Supprimer les sauts: il s'agit d'une technique dite RSVP (Rapid Serial Visual Presentation, ou présentation visuelle rapide en série). Le principe est de faire défiler des mots un par un, très rapidement: jusqu'à 1000 mots par minute!
    Or, à ce rythme effréné, le cerveau n'a pas le temps de saisir le sens véhiculé par la phrase et de l'intégrer dans un tout cohérent. De fait, la compréhension du texte est nettement dégradée. Sans compter que cette méthode ne permet pas de revenir en arrière pour clarifier certains mots.

En somme, les techniques de lecture rapide ne semblent pas si efficaces. Sans compter qu'elles réduisent grandement le confort et le plaisir de lire. En outre, à une époque qui demande toujours plus de rentabilité, les promesses fabuleuses de la lecture rapide risqueraient, dans certains métiers, d'inciter les managers à imposer ce type de méthode à leurs employés.


Accélérer la lecture est donc impossible?

En fait, la vitesse optimum pour une lecture efficace semble bien être celle de la lecture naturelle. En effet, seule la lecture naturelle offre le temps nécessaire au cerveau pour analyser et intégrer correctement le sens des mots, des phrases et du texte.

Néanmoins, il est possible de lire plus vite sans diminuer la compréhension. Et le seul moyen d'y parvenir est d'enrichir notre vocabulaire. En effet, des études ont montré que les mots rares sont de véritables ralentisseurs car notre regard revient dessus plusieurs fois. Ainsi, plus nous connaissons de mots, moins nous perdons de temps à revenir en arrière pour clarifier leur sens et pour s'assurer que nous avons bien compris la phrase.


Inspiré des travaux de Françoise Vitu, d'Éric Castet, de Gordon Legge, de Marcel Just, de James Juola.



A lire également :