Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > L'orthorexie ou l'obsession de manger sainement


L'orthorexie ou l'obsession de manger sainement


L'orthorexie est un trouble alimentaire découvert récemment, et qui se caractériste par une obsession de manger sainement.L'orthorexie est un trouble alimentaire récent, décrit pour la première fois en 1997. Elle se caractérise par une tendance obsessionnelle et pathologique à ingérer des aliments sains, ou en tout cas considérés comme tels par l'orthorexique.

Toutefois, même si de plus en plus d'études sont consacrées à cette nouvelle maladie, il n'existe toujours pas de critères diagnostiques officiels. D'ailleurs, l'orthorexie n'apparaît pas encore dans les classifications reconnues des maladies mentales comme le DSM et le CIM.


Quelles sont les caractéristiques de ce trouble alimentaire?

L'orthorexie se caractérise par une tendance obsessionnelle à manger sainement. Cette obsession peut concerner les aliments eux-mêmes, mais aussi leur cuisson, l'heure à laquelle on les mange, la façon de les manger, etc. Ainsi, la nourriture prend une place prépondérante dans la vie des orthorexiques, à travers le temps passé à cuisiner, mais aussi à s’informer et à penser à la nourriture. Plus précisément, voici les principaux symptômes d'une conduite alimentaire orthorexique:

  • Une préoccupation pour la nourriture.
  • Une tendance au perfectionnisme.
  • Une culpabilité en cas de transgression du régime.
  • Une obsession de la pureté.
  • Un surinvestissement du soi.
  • Une exclusion du caractère social de la nourriture.

En somme, la vie de la personne orthorexique s'organise progressivement autour de l'alimentation, et tout le reste en pâtit...


Quelles sont les conséquences d'un tel comportement?

Cette obsession de la qualité des aliments mène inévitablement à une restriction de la quantité de nourriture ingérée. En effet, les critères déterminés par le patient de ce qui est sain étant de plus en plus drastiques (pas de conservateur, pas d'antioxydant, pas de colorant, pas de sucre, etc...) de plus en plus d'aliments sont exclus de son régime.

De tels choix conduisent généralement à des des complications somatiques et sociales.
En ce qui concerne l'aspect médical, ces restrictions alimentaires entraînent le plus souvent une malnutrition, laquelle provoque des problèmes gastriques, cardiaques, rénaux, sanguins, etc...
En ce qui concerne l'aspect social, une telle rigidité des choix alimentaires, généralement associée à une intolérance pour ceux des autres, tend à isoler l'orthorexique socialement. En effet, ce dernier a souvent du mal à accepter que ses proches continuent à manger ce que lui-même considère comme un poison. De fait, il préfère manger seul, plutôt que de se retrouver autour d'un repas avec ses amis.


Inspiré des travaux de Romina Rinaldi, de Steven Bratman, de Nancy Koven et Alexandra Abry.



A lire également :