Accueil > Chroniques > Faits d'actualité en psychologie > Le CV anonyme est-il vraiment efficace ?

Septembre 2015 (Mise à jour: Septembre 2015)

Le CV anonyme est-il vraiment efficace ?


Le CV anonyme avait été instauré en 2006 dans le but de lutter contre les discriminations à l'embauche. En effet, de nombreuses études ont montré que des critères tels que la beauté, le sexe, l'origine ethnique, la classe sociale, l'âge, etc... tendent à influencer, parfois même de façon inconsciente, le choix d'un recruteur professionnel.
Pourtant l'efficacité du CV anonyme est aujourd'hui remise en question et sa fin a été annoncée en mai 2015...


Pourquoi mettre fin à cette initiative?

En théorie, le CV anonyme semble effectivement être une vraie solution pour réduire les discriminations dans le processus de sélection des candidats à un poste de travail. Cependant, en pratique, cette mesure s'avère plutôt inefficace, voire contre productive!

La fin du CV anonyme a été annoncée en mai 2015. En effet, son efficacité est aujourd'hui remise en question.En effet, une enquête nationale menée en 2009-2010 a révélé que non seulement l'usage du CV anonyme n'a pas amélioré les chances d'accès à un entretien d'embauche pour les jeunes, les femmes et les seniors, mais qu'en plus, il a diminué la probabilité d'accéder à un entretien pour les candidats habitant en zone sensible ou issus de l'immigration.

En fait, le CV anonyme ne semble efficace que dans de rares cas. Ensuite, il ne permet plus aux recruteurs de pratiquer la discrimination positive. Enfin, il tend à favoriser des démarches de contournement avec, par exemple, l'utilisation des modes de recrutement par internet, ou encore la cooptation.


Existe-t-il d'autres solutions pour des recrutements équitables?

Aujourd'hui, le CV classique n'est plus le seul canal de recrutement. Il semble même être de moins en moins utilisé. En effet, les réseaux sociaux tels que Viadeo ou LinkedIn, les outils en ligne permettant de révéler les traits de personnalité d'un individu à partir de son empreinte numérique, les simulateurs en ligne proposés sous forme de jeux vidéo, etc... constituent désormais de nouveaux outils de recrutement.
De fait, face à cette nouvelle méthode appelée e-recrutement, le débat à propos de l'anonymat des CV apparaît désormais obsolète. Finalement, le lancement d'une campagne de communication grand public, envisagée par le gouvernement, semble être une démarche plus appropriée pour tenter de lutter contre les stéréotypes et la discrimination.


Inspiré des travaux de Sylvain Delouvée, d'André Ndobo et de Nicolas Guéguen.



A lire également :