Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > Le burnout ou le syndrome d'épuisement professionnel

Décembre 2013 (Mise à jour: Septembre 2015)

Le burnout ou le syndrome d'épuisement professionnel


Le burn out se définit par un épuisement provoqué par un stress intense au travail. Les répercussions sur la santé sont multiples et assez graves.Surcharge de travail, pression, journée trop longue, manque de reconnaissance, monotonie, etc... Voilà des sources de stress professionnel susceptibles de provoquer, avec le temps, une grande fatigue, voire dans les cas les plus graves, un épuisement professionnel (ou burnout).

Aussi, ce stress chronique lié au travail est d'autant plus préoccupant qu'il est devenu la première cause d'absentéisme au travail (un cas sur deux) en Europe.


Mais quelles sont précisément les causes de cet épuisement professionnel?

Le burn out est généralement le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs de stress subis dans le cadre professionnel. En voici les principaux:

  • Une charge de travail très importante.
  • Un manque d'autonomie: difficultés, voire impossibilité de participer aux décisions liées à sa tâche.
  • Une communication dégradée: il s'agit surtout de la communication partant de la direction vers les employés, notamment en ce qui concerne l'organisation et la vision de l'entreprise.
  • Un déséquilibre notable entre les efforts fournis et la reconnaissance obtenue.
  • Un faible soutient de la part de la hiérarchie ou même entre collègues.

A cela, viennent souvent s'ajouter des prédispositions intra-individuelles telles qu'une faible estime de soi, un grande importance accordée au travail, un perfectionnisme, etc...
Dès lors, la personne se trouvant dans une telle situation risque de manifester certains signes précurseurs d'un épuisement professionnel.


Alors quels sont les symptômes d'un burnout?

Les premiers signes caractéristiques du burn out sont assez nombreux... Les plus distinctifs sont les suivants:

  • une perte d'énergie
  • un manque de motivation
  • de l'irritabilité, voire de la colère
  • de l'impatience
  • un manque d'attention
  • une incapacité à faire face aux questions
  • de l'insomnie
  • des douleurs chez certains (maux de ventre, rhumes à répétition, etc...)
  • de la tristesse
  • de l'anxiété
  • une perte d'estime de soi
  • une indécision
  • un manque de discernement
  • un sentiment d’échec

Par ailleurs, le syndrome d'épuisement professionnel ne se manifeste pas brusquement. Au contraire, il tend à évoluer assez lentement, presque de façon insidieuse. Plus précisément, le burnout se développe en quatre phases:

  • La phase d'alarme: il s'agit des réactions au stress décrites ci-dessus.
  • La phase de résistance: le corps s'adapte au stress et devient plus résistant.
  • La phase de rupture: les signes alarmants de la première phase réapparaissent, mais cette fois, ces réactions au stress sont irréversibles (à défaut de traitement approprié).
  • La phase d'épuisement: elle se caractérise par une perte des défenses psychologiques, conduisant alors la personne dans une angoisse constante.

Quelles sont les conséquences du syndrome de l'épuisement professionnel?

Les répercussions d'un burnout se manifestent tant sur le plan physiologique que psychologique.
Sur le plan physiologique, l'épuisement au travail provoque des dérèglements favorisant l'obésité, le diabète, ainsi que les maladies cardiovasculaires.
Sur le plan psychologique, l'anxiété généré par le stress chronique au travail risque de provoquer des troubles de l’alimentation, des problèmes de toxicomanie, et dans les cas les plus graves, des pensées suicidaires.


Inspiré des travaux de François Baumann, d'Evelyne Pewzner et de Abdel-Halim Boudoukha.



A lire également :