Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Quand la perception influence la performance...

Novembre 2013 (Mise à jour: Juin 2015)

Quand la perception influence la performance...


Que ce soit au tennis, au baseball, aux fléchettes, au golf, etc... les sportifs rapportent souvent que les jours où tout leur réussit, la balle leur paraît plus grosse, plus lente, la cible plus grande, le filet plus bas, etc... Et inversement: dans les mauvais jours, la balle semble plus petite et plus rapide, la cible paraît plus étroite, le filet plus haut...
En somme, les performances des sportifs semblent étroitement liées à leur perception.


Mais comment la perception peut-elle se modifier?

Avant de répondre à cette question, des scientifiques se sont d'abord assurés que la perception des joueurs de tennis, de golf, de baseball, etc... se modifiait effectivement selon leur performance. Et en effet, leur estimation de la vitesse et la grosseur de la balle, de la taille du trou, de la hauteur du filet, etc... varie en fonction de leur échec ou de leur réussite.

Bien qu'aucune explication à ce phénomène n'est encore été validée scientifiquement, une hypothèse est néanmoins avancée: le stress agirait sur la perception, laquelle influerait sur les performances.
Plus précisément, après une série de succès, le stress diminuerait, ce qui favoriserait la focalisation de l'attention sur la cible et augmenterait ainsi sa taille perçue. A l'inverse, une succession d'échecs augmenterait le stress du sportif, ce qui rendrait plus difficile la focalisation de l'attention sur la cible et réduirait sa taille perçue.


Est-il possible d'influencer la perception des joueurs?

L'illusion d'Ebbinghaus permet de mettre en évidence le lien entre la perception et la performance de certains sportifs.Si le stress semble à l'origine de la modification de la perception, a priori, il suffirait d'agir sur lui pour influer sur les performances. Plusieurs leviers sont possibles. En voici quelques uns:

  • la condition physique
  • le sentiment de "capacité d'action": il s'agit de l'impression de pouvoir influer sur la situation.
  • la fatigue
  • l'intention

En outre, il est également possible d'agir directement sur la perception pour influencer les performances des sportifs. En effet, certaines illusions d'optique peuvent modifier la perception de la taille d'une cible.
C'est le cas, par exemple, de l'illusion d'Ebbinghaus: les golfeurs réussissent deux fois plus de coups lorsque le trou est entouré de petits cercles (c'est-à-dire lorsqu'il semble plus grand), que lorsqu'il est entouré de grands cercles (c'est-à-dire, lorsqu'il paraît plus petit).


Inspiré des travaux de François Maquestiaux, ainsi que de Jessica Witt.



A lire également :