Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Pourquoi la tétine n'est-elle pas recommandée pour l'enfant ?

Janvier 2013 (Mise à jour: Mai 2014)

Pourquoi la tétine n'est-elle pas recommandée pour l'enfant ?


Laisser un enfant sucer la tétine pendant qu'il interagit avec son entourage altère son développement émotionnel.Faut-il limiter l'usage de la tétine chez l'enfant? Cette question, qui peut sembler anodine, a pourtant fait l'objet d'une recherche menée par plusieurs équipes universitaires, au niveau international. Et les résultats, loin d'être négligeables, ont été jusqu'à interpeller l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).


L'usage de la tétine chez l'enfant est-il si problématique?

Il s'avère, en effet, qu'un enfant qui suce la tétine au cours des premières années de sa vie, présente par la suite (au moins jusqu'à l'âge adulte) des difficultés à identifier ses propres émotions ainsi que celles de ses interlocuteurs.

Plus précisément, seul l'usage de la tétine (et non du pouce) nuirait au développement émotionnel de l'enfant. De plus, il semble que les effets délétères de la tétine n'affectent que les garçons. Les filles seraient donc épargnées, sans que les chercheurs ne sachent encore pourquoi.


Comment sucer la tétine peut altérer l'intelligence émotionnelle?

Au cours du développement émotionnel, l'enfant apprend à repérer et à comprendre les émotions, afin de s'approprier un registre émotionnel. Cet apprentissage s'effectue grâce au mimétisme facial. Par exemple, l'enfant sourit lorsqu'on lui sourit, prend peur lorsqu'on exprime de la peur, etc...
Or, lorsqu'un enfant suce une tétine pendant qu'il interagit avec son entourage, les muscles de son visage qui devraient être mobilisés pour mimer l'expression de son interlocuteur, ne le sont pas (ou en tout cas pas suffisamment).

Cette réduction du mimétisme facial au cours les premières années de la vie n'est pas sans conséquences. En effet, les capacités d'empathie et l'intelligence émotionnelle, indispensables aux relations sociales et professionnelles, se trouvent considérablement altérées.
De fait, limiter l'usage de la tétine au cours de la journée (pas nécessairement pendant la nuit ou pendant que l'enfant se repose) semble effectivement souhaitable...


Inspiré des travaux de Paula Niedenthal, Magdalena Rychlowska, Markus Brauer.



A lire également :