Accueil > Forum > Les articles des chroniques > Discussion sur: L’agoraphobie : symptômes et origine

Discussion sur:
L’agoraphobie : symptômes et origine


Cette discussion contient 4 messages.

Page : 1

avatar de hermanas hermanasInscrit le 04/10/2012
(1 post)

Posté le 04/10/2012 à 15h42

comment fait on pour se faire "soigner"? j'ai essayé plusieurs spécialistes mais cela n'a rien donné . j'ai 15 ans et mais parents ne sont pas au courant ou prennent cela à la légère . donc je voudrais une solution mais qui n'engage que moi ( parents pas au courant quoi ). Merci de votre aide.

Stéphanie, lycéenne.

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(86 posts)

Posté le 04/10/2012 à 18h13

Bonjour,

Généralement, les thérapies cognitivo-comportementales sont les plus appropriées pour soigner l'agoraphobie. Vous dites que votre phobie est toujours présente, même après avoir consulté plusieurs spécialistes. Peut-être que les thérapies proposées ne vous correspondaient pas tout à fait. Quels types de thérapies avez-vous suivi?

Sinon, étant donné que vous êtes au lycée, il y a probablement dans votre établissement un psychologue (ou conseiller d'orientation psychologue) que l'on peut consulter.

Même si son rôle n'est pas de soigner les troubles psychologiques, il pourrait tout de même vous orienter de façon plus précise vers une démarche de consultation pour mineur, dans votre ville.

Sinon, il y a aussi le planning familial qui, il me semble (mais c'est à vérifier), propose divers soins ou soutiens gratuits, notamment pour les mineurs. Renseignez-vous pour en savoir plus car je dis ça de mémoire.


avatar de riki rikiInscrit le 07/05/2014
(2 posts)

Posté le 07/05/2014 à 06h03

bonjour,

je suis moi meme agoraphobe je voulais juste savoir comment je peux calmer un peu la maladie.

 

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(86 posts)

Posté le 07/05/2014 à 12h28

Bonjour,

Pour atténuer un peu les symptômes de l'agoraphobie, il est bien d'agir sur 2, voire 3 plans principaux:

  • Modifier les comportements et les pensées inadaptées : il s'agit, en somme, de se confronter progressivement aux lieux qui génèrent de l'angoisse et de rationaliser ses pensées et son ressenti à cet instant, en se répétant que les symptômes de l'attaque de panique ne sont pas dus à un danger réel, mais à une interprétation erronée de notre cerveau. Le faire en étant accompagné dans les premiers temps peut être une bonne chose. Et même au tout début, l'exercice peut consister à seulement imaginer la situation. Par ailleurs, il est bien aussi de s'accorder une petite récompense après un succès. En cas d'échec ou de rechute, il faut bien se rappeler que cela fait partie du long processus de guérison et qu'il ne faut pas dramatiser ni perdre espoir.
  • Apprendre à mieux gérer ses émotions : par exemple, la relaxation, la méditation, etc... sont de bonnes pratiques qui permettent de réduire l'anxiété persistante. Cela peut être d'une grande aide pour se confronter aux situations angoissantes.
  • Dans certains cas, un traitement médicamenteux (antidépresseurs ou anxiolytiques) peut être utile. A voir avec son médecin. Etant psychologue et non psychiatre ou médecin, je ne peux pas me prononcer davantage sur la prescription de médicaments.

Voilà pour les grandes lignes. Après, si vous avez besoin d'un accompagnement plus approfondi, une thérapie cognitivo-comportementale est ce qu'il y a de plus approprié et de plus efficace pour traiter l'agoraphobie.




Page : 1


Participez à la discussion !