Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de agoraphobie


La définition de Agoraphobie


L'agoraphobie correspond à une peur immotivée. Celle-ci se traduit par l'appréhension et parfois l'impossibilité de traverser seul, des places, des ponts, des rues, de passer dans un tunnel ou de se trouver dans un espace découvert. L'agoraphobie recouvre également la peur de se rendre dans des lieux publics, d'être pris dans une foule, un rassemblement ou un moyen de transport public dont on ne pourrait s'échapper rapidement.


Un trouble découvert par Carl Westphal

L'agoraphobie a été décrite par Carl Westphal en 1871. Elle est accompagnée d'angoisses et de sensations vertigineuses dont l'intensité peut être telle que la personne évite de se rendre dans des lieux publics, au point parfois de rester confiné chez elle et de ne pouvoir s'écarter de son domicile qu'à l'intérieur d'un périmètre de sécurité restreint dont tous les recoins lui sont familiers. Dans les cas les plus graves, l'agoraphobe ne peut plus rester seul chez lui.


L'agoraphobie et les attaques de paniques

On peut distinguer peuvent être accompagnées ou non d'attaques de panique. Aussi, ces attaques de paniques peuvent, dans certains cas, survenir indépendamment de l'agoraphobie. On s'écarte ainsi de l'hypothèse suivant laquelle une angoisse de séparation apparue dans l'enfance serait à l'origine de toutes les agoraphobies. En effet, l'attention se porte plus spécifiquement sur l'étude des composantes somatiques des attaques de panique dont la survenue brusque et souvent inopinée est un énorme handicap entraînant, d'une part, la peur de ne pouvoir s'échapper d'un lieu ou celle de ne pas être secouru à temps, et d'autre part, le peur de se donner en spectacle.
L'agoraphobie débute rarement avant l'âge de 20 ans et, d'après les études disponibles, elle semble prévaloir chez les femmes. L'agoraphobie constitue une indication de psychothérapie ou de thérapie comportementale.


Autres termes psychologiques :