Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de adoption


La définition de Adoption


L'adoption est un acte juridique qui crée un lien de filiation entre deux personnes qui ne sont pas nécessairement parentes par le sang.


Les deux types d'adoption

L'adoption vise actuellement à offrir aux enfants abandonnés ou orphelins de parents, et à doter d'enfants les couples, voire les célibataires, qui n'arrivent pas à en avoir. Par ailleurs, le Code civil distingue deux types d'adoption:

  • L'adoption plénière: elle confère à l'enfant une filiation qui se substitue à sa filiation d'origine. Ainsi, l'adopté cesse d'appartenir à sa famille par le sang. Ce type d'adoption confère à l'enfant le nom de l'adoptant (en cas d'adoption par les deux époux, le nom du mari). L'adopté a dans la famille de l'adoptant les mêmes droits et les mêmes obligations qu'un enfant légitime. L'adoption plénière nécessite d'abord qu'un certain nombre de conditions soient remplies, tant par les futurs adoptants que par le futur adopté. Il s'agit des conditions relatives à l'âge, à la justice, etc... L'adoption est prononcée, après instruction et placement provisoire de l'enfant, par un jugement du tribunal de grande instance. Le recours en appel est possible, mais dès que la décision judiciaire est définitive, l'adoption plénière est irrévocable.

  • L'adoption simple: c'est une forme d'adoption plus rare, qui maintient les liens de l'enfant avec sa famille d'origine. L'enfant conserve tous ses droits, notamment ses droits héréditaires. Ce type d'adoption confère le nom de l'adoptant à l'adopté en l'ajoutant à celui de ce dernier. L'adoption simple est révocable et il est également possible de la transformer en adoption plénière pendant toute la minorité de l'enfant.

Les enfants pupilles de la Nation peuvent être adoptés par des personnes qui reçoivent un agrément de la commission départementale mise en place par le président du conseil général. Les futurs adoptants font l'objet d'investigations visant à apprécier les conditions d'accueil au plan familial, éducatif, financier et psychologique. Un examen psychiatrique est souvent demandé à cet effet.


Les éventuels problèmes éducatifs

Par ailleurs, l'enfant adopté peut poser des problèmes éducatifs s'il a été changé souvent de nourrice ou de collectivité ou s'il a été élevé en pouponnière. En effet d'éventuelles carences affectives, un retard d'acquisition (marche, parole) ou l'impossibilité d'établir des liens stables, risquent de conduire à des troubles graves de la personnalité. Quant à la révélation de l'adoption à l'enfant, la majorité des auteurs pensent qu'il doit y avoir une manière adaptée à chaque âge.


Autres termes psychologiques :