Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par A > La définition de accommodation


La définition de Accommodation



L’accommodation en biologie

Selon l'approche biologique, l'accommodation correspond à l'ajustement actif d'un organisme aux pressions du milieu.
Plus précisément, il s'agit de l'élévation du seuil de réponse d'une fibre nerveuse lorsque le temps d'établissement du courant de stimulation est long. Le seuil d'excitation est le plus bas quand le courant s'établit instantanément. Ainsi, plus le courant est progressif, c'est-à-dire plus la pente est faible, plus l'intensité liminaire s'élève.


L'accommodation en psychologie développementale

Pour Piaget, l'accommodation correspond à l'ajustement qui se fait par modification des schèmes d'assimilation lorsque ceux-ci s'avèrent inopérants dans une nouvelle situation. L'accommodation survient lorsqu'il y a échec de l'assimilation. L'une comme l'autre sont complémentaires au sein de l'adaptation, qui exprime le développement de l'individu dans son milieu. En ce qui concerne l'accommodation visuelle, elle atteint sa valeur maximale à 3 mois. Elle n'est observée chez le nourrisson qu'à partir du début du 2e mois.


L'accommodation en physiologie

D'un point de vue physiologique, l'accommodation est un mécanisme réflexe qui permet d'accroître le pouvoir de réfraction du cristallin par une contraction du muscle ciliaire quand le point fixé par les yeux est plus proche de l'observateur. Elle permet également d'assurer la vision nette sur des images de la rétine. L'amplitude d'accommodation, mesurée en dioptries, correspond à la différence entre deux distances, l'une proche (punctum proximum) et l'autre lointaine (punctum remotum), entre lesquelles l'accommodation est effective. Par ailleurs, elle diminue avec l'âge.


Autres termes psychologiques :